Linda Sarsour rejoint la campagne présidentielle de Bernie Sanders pour 2020
Rechercher

Linda Sarsour rejoint la campagne présidentielle de Bernie Sanders pour 2020

La militante palestino-américaine qui soutient le mouvement anti-Israël du BDS a fait part de son soutien à la candidature de Sanders ce week-end à Brooklyn

La militante musulmane Linda Sarsour à l'événement SiriusXM 'Muslim in America' à New York, le 26 octobre 2015 (Crédit : Robin Marchant / Getty Images pour SiriusXM / via JTA)
La militante musulmane Linda Sarsour à l'événement SiriusXM 'Muslim in America' à New York, le 26 octobre 2015 (Crédit : Robin Marchant / Getty Images pour SiriusXM / via JTA)

JTA — La militante politique Linda Sarsour a été nommée représentante de Bernie Sanders pour la campagne présidentielle américaine 2020.

Cette Palestino-américaine qui soutient le mouvement BDS contre Israël s’est exprimée au nom de Sanders ce week-end à Brooklyn, New York. Dans un extrait du discours vidéo qu’elle y a tenu, elle se définit comme une « militante des droits civiques, une représentante de Bernie pour 2020 ».

« En pleine montée du nationalisme blanc et de l’antisémitisme, je serais fière de gagner, mais aussi de rentrer dans l’histoire et de faire élire le premier président juif américain dans ce pays, et que son nom soit Bernie Sanders », déclare-t-elle dans la vidéo.

Dans cet extrait long d’un peu plus d’une minute, elle indique également que Sanders croit en une politique étrangère « qui voit les Palestiniens comme des êtres humains méritant des droits et l’auto-détermination ».

Elle a ajouté que le candidat ne se pose pas de questions sur le coût de la politique étrangère, de la santé et de l’éducation supérieure pour tous, « parce que seuls les gens qui pensent que nous ne le méritons pas vous demanderont comment financer des points de programme comme la couverture médicale, mais ils ne vous demanderont jamais comment payer pour des guerres sans fin et injustes ».

Sarsour est la co-fondatrice de la Marche des Femmes, qui a perdu le soutien de certaines femmes juives après qu’elle a été accusée de laisser l’antisémitisme s’immiscer dans le mouvement et de marginaliser les femmes juives. Elle n’a pas immédiatement condamné le chef de la Nation of Islam, Louis Farrakhan, pour sa rhétorique antisémite.

Bernie Sanders, sénateur du Vermont et candidat démocrate à l’investiture présidentielle, s’exprime lors d’une réunion du Service public des employés municipaux à Las Vegas, le 3 août 2019. (Steve Marcus / Las Vegas Sun via AP)

Sanders s’est lui-même qualifié de « Juif fier ». Il est un critique du gouvernement de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, particulièrement de son traitement des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...