Rechercher

L’inflation et les prix du logement atteignent de nouveaux records

La hausse, en juillet, de l'indice des prix à la consommation amène l'inflation annuelle à 5,2% ; les prix du logement grimpent de 17,8% - un record depuis plus d'une décennie

Un chantier de construction dans la ville de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 28 juillet 2022. (Crédit :  Nati Shohat/Flash90)
Un chantier de construction dans la ville de Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 28 juillet 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

L’inflation et les prix du logement en Israël grimpent plus vite que cela n’a été le cas depuis de nombreuses années, selon de nouveaux chiffres officiels qui ont été rendus publics lundi, confirmant encore une tendance inquiétante pour l’économie.

L’indice des prix à la consommation a connu une hausse inattendue de 1,1 % au mois de juillet et de 5,2 % par rapport au mois de juillet 2021 – c’est un taux annuel d’augmentation sans précédent en l’espace de 14 ans, selon le dernier rapport qui a été publié par le Bureau central de statistiques (BCS). Le taux de l’inflation se situe bien au-delà de la fourchette supérieure qui avait été prévue par la Banque d’Israël et qui était de 3 %.

L’indice des prix à la consommation est une mesure de l’inflation qui suit les prix des produits consommés par les ménages – les dépenses alimentaires, de vêtement ou de transport, par exemple. Les prix du logement sont suivis de manière distincte.

Le nouveau rapport sur le marché immobilier qui a été établi par le BCS indique que les prix ont augmenté au taux annuel de 17,8 % – le taux ayant connu l’augmentation la plus rapide depuis une décennie. Loin de ralentir en réponse à la hausse du taux d’intérêt, les prix du logement ont connu une hausse de 2 % entre le mois de mai et le mois de juin en comparaison avec la période avril-mai.

Même si le taux de l’inflation, au sein de l’État juif, est inférieur à celui des États-Unis – où il semble avoir ralenti au mois de juillet, à 8,5 % – la combinaison de l’augmentation des prix, de l’augmentation du taux d’intérêt, de l’incertitude régnant dans le secteur technologique et de la stagnation des salaires participe à la mise en place d’un environnement économique devenu l’un des plus difficiles de ces dernières années.

Si ce taux semble élevé, il reste inférieur à la moyenne de l’OCDE pour le mois de mai selon le dernier chiffre rendu public par l’organisation – à 9,6 %.

Le coût croissant de la vie, au sein de l’État juif, est en tête de l’agenda en amont d’un nouveau cycle électoral organisé au mois de novembre prochain. Selon une enquête récente de l’Institut israélien de la Démocratie (IDI), 44 % des Israéliens interrogés ont déclaré que le programme économique et le plan mis en œuvre pour contrer la hausse du coût de la vie des partis se présentant lors du scrutin seraient déterminants lors de leur vote, le 1er novembre.

Le coût des fruits frais a augmenté de 8,5 %, celui des transports de 3,3 % et celui de la culture et des loisirs de 1,2 %, selon l’indice des prix à la consommation. Les cartables, les produits d’hygiène et les cosmétiques ont notamment connu une hausse. Les prix des vêtements et les chaussures, pour leur part, ont essuyé une chute de 4 %.

Autre secteur dans lequel la hausse des prix a été substantielle : le secteur des carburants. Le mois dernier, les prix ont augmenté de 8,7 % – une augmentation qui, en un an, a atteint les 108 %.

Depuis le début de l’année, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 4,4 %.

Dans le logement, les prix sont en hausse dans toutes les régions à l’exception de celles du sud d’Israël. C’est à Jérusalem et dans le nord du pays que l’augmentation a été la plus forte, le mois dernier. Toutefois, tout le territoire du pays a connu une augmentation a deux chiffres au cours de l’année passée.

Le prix moyen d’un appartement est dorénavant de 1 880 900 shekels au deuxième trimestre 2022, ce qui représente une hausse de 80 000 shekels par rapport au premier trimestre, a noté le Bureau central des statistiques.

À Tel Aviv, le prix moyen d’un appartement dépasse maintenant les 4 000 000 de shekels. À Ramat Gan, Kfar Saba et à Jérusalem, les prix moyens ont passé la barre des 2 500 000 shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...