L’Institut de la vision de France s’associce à Hadassah pour soigner la dégénérescence rétinienne
Rechercher

L’Institut de la vision de France s’associce à Hadassah pour soigner la dégénérescence rétinienne

Des cellules souches embryonnaires implantées sur des rétines de personnes âgées ont permis de prévenir la cécité sur ces patients

Le service ophtalmologique de l'hôpital Hadassah (Crédit Hadassah.fr)
Le service ophtalmologique de l'hôpital Hadassah (Crédit Hadassah.fr)

Les essais de l’hôpital Hadassah pour prévenir la dégénérescence rétinienne ont progressé d’un pas de géant avec des essais sur l’homme concluants, venus prouver l’efficacité de la démarche et des recherches.

Grace à l’implantation de cellules souches embryonnaires, les chercheurs de l’hôpital Hadassah sont parvenus à prévenir la cécité chez les personnes âgées, rapporte le site français de l’établissement israélien.

Les chercheurs du C.H.U. Hadassah du service d’ophtalmologie dirigé par les professeurs Reubinoff et Banin ont utilisé des cellules souches pour transplanter des cellules pigmentaires rétiniennes chez des patients âgés présentant une déficience visuelle.

Le professeur José-Alain Sahel, directeur de l’Institut de la Vision de Paris a signé un partenariat avec l’hôpital Hadassah afin de poursuivre les recherches en vue d’une application réussie de ces cellules pigmentaires rétiniennes à l’ensemble des patients risquant de perdre la vue.

La dégénérescence rétinienne chez les personnes âgées est une maladie particulièrement répandue dans le monde occidental, explique le service d’ophtalmologie de Hadassah : 30% des adultes âgés de plus de 75 ans en souffrent, et 6 à 8% d’entre eux souffrent d’une perte de vision totale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...