L’Iran aurait mis des « ogives guidées » sur des missiles pouvant atteindre Israël
Rechercher

L’Iran aurait mis des « ogives guidées » sur des missiles pouvant atteindre Israël

Les médias d'Etat affirment que le nouveau Khoramshahr 2 est très précis et peut transporter une charge de deux tonnes sur 2 000 kilomètres

Le nouveau missile iranien à longue portée Khoramshahr durant une parade militaire annuelle marquant l'anniversaire de l'éclatement de la guerre de huit ans contre l'Irak de Saddam Hussein en 1980, le 22 septembre 2017. (Crédit : STR/AFP)
Le nouveau missile iranien à longue portée Khoramshahr durant une parade militaire annuelle marquant l'anniversaire de l'éclatement de la guerre de huit ans contre l'Irak de Saddam Hussein en 1980, le 22 septembre 2017. (Crédit : STR/AFP)

L’Iran a équipé ses missiles de longue-portée les plus sophistiqués – pouvant toucher Israël et des bases américaines dans le Golfe – de nouvelles ogives de précision guidées, ont indiqué les médias publics dimanche.

Selon un rapport non-sourcé de l’agence de presse Fars, les nouvelles ogives guidées de fabrication locale ont été fixées sur le Khoramshahr, un missile d’une portée de 2 000 kilomètres.

« La nouvelle génération de missiles à ogives guidées a été nommée Khoramshahr 2 et ces missiles peuvent être contrôlés jusqu’à ce qu’ils atteignent leur cibles, et peuvent transporter des ogives pesant jusqu’à deux tonnes », a signalé le rapport.

Il indique également que les nouvelles ogives avaient été fixées sur les missiles Emad, Qadr et Qiam, de plus courte portée.

La première génération de Khoramshahr avait été dévoilée en 2017. L’Iran affirme que tous ses missiles sont conçus pour transporter des ogives classiques et n’ont une portée maximale que de 2 000 kilomètres, bien que les hauts-responsables militaires prétendent qu’ils disposent de la technologie nécessaire pour aller plus loin.

Ils entrent donc ainsi dans la catégorie des missiles de moyenne portée : ce qui est suffisant pour atteindre Israël ou des bases américaines dans le Golfe.

Ce rapport survient au lendemain d’un essai concluant d’un missile de croisière longue-portée, à l’occasion du 40e anniversaire de la Révolution islamique de 1979.

Le missile, baptisé Hoveyzeh, a été décrit comme un missile de précision capable de transporter une charge utile assez lourde sur une distance de
1 200 kilomètres.

L’Iran exagère habituellement les capacités de son armement, et aucune confirmation indépendante n’a corroboré les affirmations de Téhéran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...