Rechercher

L’Iran lance un drone sur une « fausse » base navale israélienne lors d’un exercice

La cible visée, visible sur une vidéo, ressemble à la base navale d'Eilat, sur la côte de la mer Rouge ; une corvette factice de la Marine israélienne est également visible

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un drone chargé d'explosifs percutant une base simulée de la Marine israélienne lors d'un exercice en Iran, le 31 décembre 2022. (Crédit : IRNA)
Un drone chargé d'explosifs percutant une base simulée de la Marine israélienne lors d'un exercice en Iran, le 31 décembre 2022. (Crédit : IRNA)

Dans un apparent avertissement à Israël, l’armée iranienne a lancé un drone chargé d’explosifs depuis un navire de débarquement sur une version factice d’une base de la Marine israélienne lors d’un exercice samedi.

Des images publiées par l’agence de presse officielle de la République islamique montrent le navire de débarquement de classe Hengam IRIS Lavan lançant un « drone suicide » Ababil vers la base navale « reconstituée ».

Les comptes Twitter consacrés à la collecte de renseignements de source ouverte n’ont pas tardé à souligner que la « fausse base » avait été conçue pour imiter une base navale d’Eilat, dans la ville du même nom située sur la côte de la mer Rouge.

À côté de la cible « reconstituée » se trouvait également une version factice d’une corvette de classe Saar VI de la Marine israélienne.

L’armée iranienne a lancé jeudi une série d’exercices, baptisés Zulfiqar 1401, dans une zone s’étendant du détroit d’Ormuz, près du golfe Persique, à la zone nord de l’océan Indien.

Ces exercices sont organisés par les différentes branches de l’armée iranienne – l’infanterie, des unités blindées et mécanisées de l’armée de terre, les systèmes de défense de l’armée de l’air, des sous-marins et des navires de surface ainsi que des bombardiers stratégiques.

Par le passé, Téhéran a déjà utilisé des cibles israéliennes fictives lors de différents exercices. En décembre dernier, l’Iran avait lancé des missiles sur une cible spécialement conçue pour ressembler au complexe nucléaire israélien de Dimona.

Les tensions entre Israël et l’Iran se sont accrues ces derniers mois après l’assassinat d’un officier supérieur iranien à Téhéran, de plusieurs autres décès mystérieux de membres du personnel de sécurité en Iran, de frappes aériennes contre des cibles liées à l’Iran en Syrie, de la rhétorique menaçante des dirigeants iraniens et de la violation croissante des accords nucléaires par l’Iran.

Début juillet, le ministre sortant de la Défense, Benny Gantz, avait révélé des images satellites montrant, selon lui, l’activité maritime militaire iranienne en mer Rouge « la plus importante » depuis dix ans.

Ces dernières années, l’Iran et Israël ont été accusés de se livrer à ce que les analystes ont appelé une « guerre de l’ombre » navale, dans laquelle des navires liés à chaque nation ont été attaqués dans les eaux du golfe persique et du golfe d’Oman.

L’Iran a été blâmé pour une série d’attaques de mines à patelle qui ont endommagé des pétroliers dans la région du Golfe en 2019, ainsi que pour une attaque mortelle de drone sur un pétrolier lié à Israël qui a tué deux membres d’équipage européens en 2021.

Illustration : Le cargo iranien MV Saviz dans la mer Rouge, au large des côtes du Yémen, le 1er octobre 2020. (Crédit : Planet Labs Inc. via AP)

Également en 2021, le cargo iranien MV Saviz qui, selon des informations, servait de base flottante aux forces paramilitaires iraniennes du Corps des Gardiens de la Révolution au large des côtes du Yémen, avait été touché par une explosion.

L’Iran avait attribué l’attaque à Israël et un responsable américain avait déclaré au New York Times qu’Israël avait indiqué que l’explosion était venue en représailles à plusieurs attaques lancées contre des navires de transport maritime appartenant à des Israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.