Rechercher

Litzman a été condamné dans l’affaire Leifer dans le cadre d’un accord de plaidoyer

L'ancien ministre purgera une peine avec sursis et paiera une amende de 3 000 shekels ; l'accusation affirme que les actions de Litzman "n'ont pas causé de dommages"

L'ancien ministre Yaakov Litzman au tribunal pour une audience sur son accord de plaidoyer, au tribunal de première instance de Jérusalem, le 9 juin 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
L'ancien ministre Yaakov Litzman au tribunal pour une audience sur son accord de plaidoyer, au tribunal de première instance de Jérusalem, le 9 juin 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le tribunal de première instance de Jérusalem a accepté un accord de plaidoyer avec l’ancien ministre Yaakov Litzman, lui permettant d’éviter la prison pour avoir admis avoir abusé de ses pouvoirs pour contrecarrer l’extradition de Malka Leifer, pédophile présumée recherchée en Australie.

Dans le cadre de cet accord, l’ancien dirigeant de l’association Yahadout HaTorah a plaidé coupable d’abus de confiance, mais les procureurs ont abandonné l’accusation d’obstruction à la justice, ce qui lui a permis d’éviter une aggravation de turpitude morale qui l’aurait interdit de faire de la politique pendant plusieurs années.

L’ex-ministre de la Santé était accusé d’avoir utilisé sa position pour protéger Malka Leifer, ancienne directrice d’une école orthodoxe pour filles à Melbourne, qui s’est enfuie en Israël après avoir été accusée d’avoir agressé sexuellement des mineurs.

Au lieu d’une peine de prison, Litzman sera condamné à une mise à l’épreuve, ainsi qu’à une amende de 3 000 shekels, selon l’accord.

La semaine dernière, Litzman a démissionné de la Knesset dans le cadre d’un accord de plaidoyer négocié pour un chef d’accusation unique de fraude et d’abus de confiance en relation avec l’affaire Leifer, après avoir occupé son siège pendant 23 ans. Il a promis de rester impliqué dans la politique.

Selon le quotidien Haaretz, le procureur de district de Jérusalem, Danny Vitman, a déclaré lors de l’audience que la gravité des actes de Litzman était évidente, mais il a ajouté « qu’aucun intérêt financier ou personnel » n’avait motivé Litzman, et que « ses actes n’avaient pas causé de dommages ».

L’avocat de Litzman, Jack Chen, a déclaré que l’ancien législateur « a assumé la responsabilité de ses actes » et l’a défendu : « Sur les 600 000 demandes de renseignements qu’il a traitées, à cette occasion, il y a eu une erreur de jugement. »

L’avocat Jack Chen, à droite, vu lors d’une audience au tribunal alors qu’il représente l’ancien ministre Yaakov Litzman, au tribunal de première instance de Jérusalem, le 9 juin 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Mouvement pour un gouvernement de qualité a décrié l’accord lorsqu’il a été signé en janvier, le qualifiant de « honteux » et notant qu’il intervenait dans la foulée de l’accord sur les délits fiscaux conclu par le chef du parti Shas, Aryeh Deri, au début du même mois.

« Nous paierons tous le prix de cette conduite », ont-ils averti.

Les charges ont été abandonnées dans le cadre d’une deuxième affaire dans laquelle Litzman était accusé d’avoir empêché la fermeture d’une charcuterie citée pour des violations des règles sanitaires. L’épicerie était proche du domicile de Litzman et il connaissait ses propriétaires.

Dans l’affaire Leifer, Litzman était accusé d’avoir fait pression sur des employés du ministère de la Santé pour qu’ils modifient les conclusions des évaluations psychiatriques qui avaient jugé que la délinquante sexuelle accusée était apte à être extradée.

Leifer a finalement été extradée vers l’Australie l’année dernière, près de 13 ans après avoir fui Melbourne au moment où les allégations à son encontre étaient révélées et après une procédure judiciaire de six ans, au cours de laquelle un tribunal a déterminé qu’elle avait feint une maladie mentale afin d’éviter d’être jugée. Elle est actuellement jugée en Australie pour avoir abusé sexuellement de jeunes filles dans une école juive.

Malka Leifer, à droite, est amenée dans une salle d’audience du tribunal de Jérusalem, le 27 février 2018. (Crédit : AP Photo / Mahmoud Illean, File)

Élu à la Knesset en 1999, Litzman a été le chef de facto du ministère de la Santé pendant plus d’une décennie, exerçant les fonctions de ministre de la Santé adjoint ou titulaire de 2009 à la mi-2020.

L’année dernière, Litzman a quitté la présidence du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah après 18 ans à la tête du parti et Moshe Gafni en a pris la tête.

Yaakov Tessler, membre du courant hassidique Vizhnitz, a remplacé Litzman à la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...