Rechercher

Le leader haredi Litzman quitte la Knesset suite à un accord de plaidoyer

Après 23 ans à la Knesset, l'ancien ministre de Yahadout HaTorah, qui avait retardé sa démission prévue à Pessah, a démissionné avant l'audience judiciaire prévue fin juin

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Yaakov Litzman, député de l'UTJ, dans la salle de réunion du parlement israélien, à Jérusalem, le 1er juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yaakov Litzman, député de l'UTJ, dans la salle de réunion du parlement israélien, à Jérusalem, le 1er juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Yaakov Litzman de Yahadout HaTorah, député depuis 23 ans à la Knesset et ancien ministre, a démissionné de son siège mercredi dans le cadre d’un accord de plaidoyer concernant son implication dans l’affaire d’abus sexuels de Malka Leifer.

Selon son cabinet, la démission de M. Litzman est liée à sa prochaine comparution devant le tribunal à la fin du mois de juin. L’homme politique doit quitter la Knesset avant l’audience, dans le cadre d’un accord de plaidoyer négocié pour un chef d’accusation unique de fraude et d’abus de confiance en relation avec l’affaire Leifer.

L’accord de plaidoyer, qui a été critiqué par le public comme étant un accord de faveur qui devrait permettre d’abandonner l’accusation d’obstruction à la justice, élimine la peine de prison pour le parlementaire et comprend une amende nominale de 2 800 shekels.

Leifer, ancienne directrice d’une école de filles orthodoxe de Melbourne, est accusée d’agression sexuelle sur mineurs. Litzman est accusé d’avoir utilisé son ancien poste de vice-ministre de la Santé pour bloquer l’extradition de Leifer vers l’Australie, extradition qui a finalement eu lieu en janvier de l’année dernière, 13 ans après qu’elle s’est enfuie en Israël pour échapper à l’enquête.

Élu pour la première fois à la Knesset en 1999, M. Litzman a été le chef de facto du ministère de la Santé pendant plus de dix ans, occupant le poste de ministre de la Santé adjoint ou titulaire de 2009 à la mi-2020.

L’année dernière, M. Litzman a quitté la présidence du parti Yahadout HaTorah après 18 ans de bons et loyaux services, remplacé par Moshe Gafni. Litzman est maintenant le numéro 2 du parti.

Yaakov Tessler, membre du courant hassidique Vizhnitz, devrait remplacer Litzman, membre de la faction Gur, lorsqu’il quittera l’un des sept sièges de Yahadout HaTorah à la Knesset.

Peu après avoir remis sa démission, Litzman a déclaré qu’il ne s’éloignera pas des allées du pouvoir, lors de son dernier discours à la Knesset.

« Je vais rester en politique », a déclaré Litzman.

« Je reste pour certaines choses dans lesquelles je peux apporter mon aide », a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

Litzman, 73 ans, s’est dit déçu que sa démission l’empêche de voter pour la dissolution de l’actuelle Knesset.

« Cette Knesset n’est pas ce qu’elle est censée être et vous le savez tous », a-t-il dit en exprimant son espoir de changement.

Le gouvernement actuel s’est efforcé de faire passer des mesures contre et de réduire le financement des questions proches de la communauté haredi et travaille actuellement sur un budget qui devrait couper l’accès des ultra-orthodoxes au financement discrétionnaire de la coalition.

En conclusion de son intervention, M. Litzman a évoqué un vote non daté sur le financement des yeshivot, au cours duquel il aurait pu user de son influence pour « obtenir n’importe quoi », mais a préféré partager le financement avec d’autres.

Litzman a ajouté que « le Premier ministre [Naftali Bennett] et le ministre de l’Intérieur [Ayelet Shaked] doivent bien se remémorer comment je me suis comporté à l’époque et comment ils se comportent aujourd’hui ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...