Israël en guerre - Jour 142

Rechercher
En direct

Veto des Américains à la résolution du Conseil de sécurité appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza

2 soldats tués au combat à Gaza, portant le bilan des morts de l'opération terrestre à 91 ; Biden s'est entretenu avec Netanyahu et le roi de Jordanie pour augmenter l'aide à Gaza ; Blinken souligne le "décalage" entre les intentions d'Israël pour protéger les civils et les résultats

Des soldats israéliens sur une route frontalière de Gaza, au sud d'Israël, le 4 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Des soldats israéliens sur une route frontalière de Gaza, au sud d'Israël, le 4 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

L’armée rapporte des combats lourds et des frappes aériennes à Gaza

Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 9 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 9 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les combats entre l’armée israélienne et les terroristes du Hamas ont continué dans le nord de la bande pendant la nuit de vendredi et samedi. Les militaires ont aussi procédé à des frappes aériennes.

Tsahal a fait savoir que les troupes de la Brigade d’infanterie Kfir ont trouvé une cellule du Hamas dans une école du quartier Shejaiya, à Gaza City. Les soldats ont tué les hommes armés et ils ont découvert des armes et des équipements militaires dans les classes.

Les militaires du corps des blindés, qui menaient des opérations avec la Brigade des parachutistes, ont trouvé un puits de tunnel qu’ils ont détruit à Shejaiya – un puits qui ferait partie « d’un large réseau souterrain », a noté l’armée. La deuxième entrée d’un tunnel a été découverte dans le même secteur, pourvue d’un ascenseur, a-t-elle expliqué.

Tsahal a ajouté que les soldats de la brigade Golani avaient identifié un certain nombre de membres du Hamas qui avaient des missiles anti-char à Shejaiya. Les hommes armés s’approchaient d’eux. Ils ont appelé l’armée de l’air en renfort et un hélicoptère a procédé à une frappe, tuant les terroristes.

A Beit Hanoun, l’armée a expliqué que la 5e Brigade d’infanterie, une Brigade de réserve, a essuyé des tirs de la part du Hamas. Les hommes s’étaient réfugiés dans une mosquée et dans une école de l’UNRWA.

La marine a aussi procédé à des frappes dans la bande, cette nuit. Elle a notamment pris pour cible un bâtiment où se réfugiaient des terroristes qui avaient été identifiés par les forces terrestres. Elle a aussi touché d’autres sites et vaisseaux appartenant au Hamas, a dit l’armée.

Veto des USA à une résolution du Conseil de sécurité appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza

Les Etats-Unis ont mis leur véto vendredi à une résolution du Conseil de sécurité appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza.

Le projet de résolution qui a recueilli 13 voix en faveur, une contre (Etats-Unis) et une abstention (Royaume-Uni) avait été préparé par les Emirats arabes unis après l’invocation sans précédent par Antonio Guterres mercredi de l’article 99 de la Charte des Nations unies permettant au secrétaire général d’attirer l’attention du Conseil sur un dossier qui « pourrait mettre en danger le maintien de la paix et de la sécurité internationales ».

« Nous ne soutenons pas une résolution qui appelle à un cessez-le-feu non durable qui va simplement planter les graines de la prochaine guerre », a justifié l’ambassadeur américain adjoint Robert Wood, dénonçant également l’ « échec moral » de l’absence dans le texte de condamnation des attaques du Hamas du 7 octobre.

L’ambassadeur israélien à l’ONU Gilad Erdan a remercié les Etats-Unis de « rester fermement à nos côtés », estimant qu’un cessez-le-feu ne serait possible que par la « destruction du Hamas ».

« Alors que la crise à Gaza s’aggrave et qu’elle menace de s’étendre, (le Conseil) ne se montre pas à la hauteur de la mission fondamentale que lui confie la Charte », a déclaré l’ambassadeur français Nicolas de Rivière.

Macron appelle Netanyahu à l’ouverture de Kerem Shalom pour acheminer l’aide à Gaza

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), serrant la main du président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse conjointe, à Jérusalem, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), serrant la main du président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse conjointe, à Jérusalem, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/AFP)

Le président français Emmanuel Macron a insisté vendredi par téléphone auprès du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour l’ouverture d’un deuxième « point de passage » entre Israël et la bande de Gaza, à Kerem Shalom, afin d’acheminer l’aide dont les civils palestiniens ont « urgemment besoin ». Le chef des opérations humanitaires de l’ONU a évoqué jeudi des « signes prometteurs » de l’ouverture « prochaine » de ce passage, qui s’ajouterait à celui de Rafah entre l’Egypte et Gaza.

Cette demande intervient un jour après qu’un haut responsable israélien a déclaré que le passage vers Gaza fonctionnerait pour inspecter les camions d’aide humanitaire pour la première fois depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas. Cette décision, qui devrait être mise en œuvre dans les prochains jours, vise à faciliter une augmentation du nombre de camions d’aide pouvant entrer chaque jour à Gaza. Mais si Israël utilisera les installations de Kerem Shalom pour inspecter les camions, ils devront néanmoins entrer à Gaza par le passage de Rafah entre la bande de Gaza et l’Égypte.

Lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahu, « le président de la République a aussi rappelé la nécessité de protéger les civils de Gaza et souligné l’importance de parvenir à un cessez-le-feu durable », a par ailleurs rapporté l’Elysée. Il a « aussi rappelé qu’Israël devait prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme aux violences commises par des colons contre les civils palestiniens en Cisjordanie ».

Emmanuel Macron avait appelé dès samedi dernier à « redoubler d’efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable », après la fin d’une première trêve. Il avait aussi prévenu Israël que son objectif d’une « destruction totale du Hamas », décrété après l’attaque sans précédent menée le 7 octobre par l’organisation terroriste sur le sol israélien, devait être « précisé » car son accomplissement pourrait nécessiter « dix ans » de guerre.

Le président français a redit « l’attachement de la France à la sécurité d’Israël » et sa « solidarité » dans « sa lutte contre le terrorisme ». Il a également insisté sur la « priorité absolue » que constituait à ses yeux la libération de tous les otages encore détenus par le Hamas, dont quatre ressortissants français.

Liban : Trois soldats blessés par des tirs d’obus israéliens – sources médicales

Trois soldats libanais ont été légèrement blessés vendredi par des tirs israéliens dans le sud du Liban, ont indiqué des sources médicales, tandis que l’armée libanaise a fait état d’un bombardement israélien contre un centre hospitalier militaire.

« Des tirs d’artillerie israéliens ont visé les abords d’un poste de l’armée libanaise à Ras el-Naqoura, blessant légèrement trois soldats », ont déclaré des sources médicales à l’AFP. Un photographe de l’AFP a rapporté avoir vu les soldats allongés sur des civières, souffrant manifestement de suffocation.

Mardi, deux personnes, dont un soldat libanais, avaient été tuées dans des bombardements israéliens transfrontaliers. Il s’agissait du premier soldat de l’armée libanaise tué depuis le début des échanges de tirs quasi quotidiens à la frontière entre Israël et le puissant mouvement armé Hezbollah. L’armée israélienne avait exprimé « ses regrets », affirmant que c’était le Hezbollah qui était visé et non pas les forces armées libanaises.

Par ailleurs vendredi, l’armée libanaise, déployée dans la zone frontalière, a déclaré dans un communiqué que « le centre hospitalier militaire de la localité de Ain Ebel » (sud) avait été « bombardé » vendredi « par l’ennemi israélien », faisant « des dégâts matériels mais pas de victime ».

Le Hezbollah, qui dit agir en solidarité avec le Hamas, son allié, a revendiqué vendredi une série d’attaques contre les troupes et les positions israéliennes dans la zone frontalière. De son côté, Israël bombarde des zones frontalières, affirmant viser des infrastructures du mouvement pro-Iran qui a dit déplorer vendredi la mort de quatre de ses combattants, dont trois en Syrie.

Depuis le 7 octobre, les violences à la frontière ont fait au moins 120 morts au Liban, dont une majorité de combattants du Hezbollah et 16 civils incluant trois journalistes, selon un décompte de l’AFP. Au moins six soldats israéliens et quatre civils ont été tués en Israël dans les attaques en provenance du Liban, selon les autorités.

L’envoyé israélien déclare à l’ONU que le Hamas est « seul responsable » de la situation humanitaire à Gaza

L'ambassadeur israélien Gilad Erdan lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur Gaza, au siège de l'ONU, à New York, le 8 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AFP)
L'ambassadeur israélien Gilad Erdan lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur Gaza, au siège de l'ONU, à New York, le 8 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AFP)

S’adressant au Conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadeur israélien Gilad Erdan a déclaré que le forum devrait appeler le Hamas à cessez-le-feu s’il voulait mettre fin aux combats à Gaza.

« Pourquoi ce projet de résolution ne s’adresse-t-il pas à Yahya Sinwar et Ismail Haniyeh ? », a-t-il dit, faisant référence aux dirigeants du groupe terroriste. « Ne savez-vous pas qui est responsable de la fin du précédent cessez-le-feu et de la reprise des hostilités ? »

Erdan a affirmé que le Hamas était le « seul responsable » de la situation humanitaire à Gaza et devrait en être tenu « pleinement responsable » par le Conseil de sécurité.

Il a également noté le début de Hanoukka hier soir.

« Je prie pour que nous assistions à un autre miracle de Hanoukka ici à l’ONU et que le Tout-Puissant permette à la vérité et à la lumière de prévaloir ici dans ce conseil », a-t-il dit.

L’armée affirme qu’un nombre croissant de membres du Hamas se rendent

Des terroristes palestiniens présumés, en sous-vêtements, se rendant aux soldats israéliens dans la région de Jabaliya, le 7 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des terroristes palestiniens présumés, en sous-vêtements, se rendant aux soldats israéliens dans la région de Jabaliya, le 7 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que l’armée voyait de plus en plus de membres du Hamas se rendre aux forces pendant les combats dans la bande de Gaza.

« Nos troupes opèrent simultanément au cœur des ‘centres de gravité’ du Hamas, dans le sud et le nord de Gaza, à Jabaliya, Shejaiya et dans la région de Khan Younis », a-t-il dit.

« Nous sommes engagés dans des combats acharnés contre les terroristes du Hamas, qui se cachent sous terre. Nous tuons de nombreux terroristes et voyons de plus en plus de terroristes abandonner le combat et se rendre à nos forces », a déclaré Hagari.

Il a affirmé que Tsahal avait arrêté plus de 200 suspects dans la bande de Gaza au cours des dernières 48 heures.

« Des dizaines d’entre eux ont été remis pour interrogatoire à l’unité 504 de la Direction du renseignement militaire et au Shin Bet en Israël, y compris des commandants du Hamas et des agents du Nukhba », l’unité d’élite du Hamas, a déclaré Hagari.

L’armée rapporte que deux soldats ont été grièvement blessés à Gaza lors de l’échec d’une opération de sauvetage d’otages

Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 8 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée le 8 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que deux soldats avaient été grièvement blessés lors d’une opération de sauvetage d’otages dans la bande de Gaza pendant la nuit.

« Les troupes ont attaqué un site du Hamas, tué des terroristes qui ont participé à l’enlèvement et à la détention d’otages », a-t-il dit.

Il a indiqué que l’opération avait échoué et qu’aucun otage n’avait été secouru.

« Nous continuerons à agir de plusieurs manières, opérationnellement et avec le renseignement, avec le Shin Bet, pour ramener tous les otages chez eux et obtenir des informations sur eux », a-t-il ajouté.

Le Hamas exhorte le Conseil de sécurité de l’ONU à mettre fin à la guerre « brutale » à Gaza

Le groupe terroriste palestinien du Hamas, engagé dans des combats meurtriers avec Israël, a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à mettre fin à la « guerre brutale » dans la bande de Gaza déclenchée par les atrocités massives commises le 7 octobre.

« Nous appelons le Conseil de sécurité, la communauté internationale et tous les pays du monde à mettre fin à cette guerre brutale et à sauver la bande de Gaza avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré le bureau des médias du gouvernement du Hamas dans le territoire palestinien, alors que le Conseil de sécurité se préparait à voter un projet de résolution appelant à un cessez-le-feu.

Des images montrent des soldats de Tsahal combattant le Hamas dans une école de Gaza

Les troupes de l’unité LOTAR combattant des terroristes du Hamas dans une école du quartier Shejaiya, à Gaza City, sur une capture d’écran d'une vidéo diffusée le 8 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de l’unité LOTAR combattant des terroristes du Hamas dans une école du quartier Shejaiya, à Gaza City, sur une capture d’écran d'une vidéo diffusée le 8 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a diffusé des images dramatiques des troupes de l’unité d’élite LOTAR combattant des membres du Hamas dans une école du quartier Shejaiya de la ville de Gaza.

Selon Tsahal, les troupes du 74e bataillon de la 188e brigade blindée, ainsi que les soldats du LOTAR, ont rencontré une cellule du Hamas alors qu’ils fouillaient le bâtiment de l’école.

« Les terroristes ont tenté d’attirer les forces dans une embuscade, avec des tirs et des explosifs, et ont été éliminés par les troupes de l’unité LOTAR et les tirs de chars du 74e bataillon », a indiqué Tsahal.

L’armée israélienne affirme que les troupes ont ensuite fouillé l’école et trouvé un tunnel à l’intérieur de l’une des salles de classe. Il indique que le tunnel, utilisé par les membres du Hamas, menait à une mosquée voisine.

Les troupes de Tsahal inspectent une ouverture de tunnel dans une école du quartier Shejaiya de la ville de Gaza, dans une image publiée le 8 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Gallant dit voir des signes que le Hamas « commence à perdre Gaza »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant allumant la 2e bougie de Hanoukka avec des troupes à la frontière de Gaza, le 8 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant allumant la 2e bougie de Hanoukka avec des troupes à la frontière de Gaza, le 8 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant dit voir « des signes qui indiquent que [le Hamas] commence à perdre Gaza ».

Ses remarques ont été faites lors de l’allumage des bougies de Hanoukka avec les troupes du bataillon Caracal du Corps de défense des frontières – une unité d’infanterie légère mixte – et du Corps blindé à la frontière de Gaza.

« Il est impossible d’ignorer la présence féminine forte, proéminente et réussie [dans la guerre]. Les femmes n’ont pas vraiment combattu dans Tsahal depuis 1948, c’est la première fois que cela se produit, après 75 ans, dans des combats massifs », a-t-il dit aux troupes. « Les résultats sont très impressionnants. »

« Je vois les signes qui indiquent que [le Hamas] commence à perdre Gaza. Vous jouez tous un rôle clé dans cela », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.