Rechercher

Biden s’entretient – plus longuement que prévu – avec deux survivantes de la Shoah

Le président américain Joe Biden s'entretient avec Rena Quint et Giselle (Gita) Cycowiczn deux survivantes de la Shoah, à Yad Vashem à Jérusalem, le 13 juillet 2022. (Capture d'écran)
Le président américain Joe Biden s'entretient avec Rena Quint et Giselle (Gita) Cycowiczn deux survivantes de la Shoah, à Yad Vashem à Jérusalem, le 13 juillet 2022. (Capture d'écran)

Le président américain Joe Biden s’est entretenu avec deux survivantes dans la Shoah pendant de longues minutes au musée de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem.

Biden a rencontre Rena Quint et Giselle (Gita) Cycowicz.

Cycowicz est née en 1927 à Khoust, une ville alors située en Tchéquoslovaquie. Elle a été raflée et confinée dans un ghetto avant d’être déportée à Auschwitz-Birkenau puis vers des camps de travail, selon Yad Vashem.

Quint est née en 1932 à Piotrków Trybunalski, en Pologne. En 1942, sa mère et ses deux grands frères ont été déportés dans le camp d’extermination de Treblinka, où ils ont été assassinés. Rena et son père ont été déportés au camp de concentration de Buchenwald, où son père a été tué. Elle a ensuite été transférée au camp de concentration de Bergen-Belsen.

« Je voulais juste que vous sachiez que dans la famille Biden, aucune femme ne vieillit aussi vieux qu’un homme », a dit Biden aux deux femmes, qui ont répliqué en riant.

« Comme dirait ma mère, Dieu vous aime, très chère », a dit Bien. « Elle n’était pas juive, mais elle était irlandaise. »

Biden s’est entretenu plus longtemps que prévu avec les deux femmes, et le secrétaire d’Etat américain, dont le beau-père est un survivant de la Shoah, a également pris part à la conversation, tout comme le Premier ministre Yair Lapid et le président Isaac Herzog.

C’est vous qui le dites...