Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

Hongrie : arrestation de 2 Britanniques condamnés pour financements « terroristes »

La police hongroise a annoncé mercredi avoir arrêté deux Britanniques condamnés au Royaume-Uni pour financement d' »actes terroristes » et qui avaient quitté leur pays en violation de leur contrôle judiciaire.

Les deux hommes, âgés de 40 et 44 ans, ont été interpellés samedi au poste-frontière ferroviaire de Loköshaza, entre la Hongrie et la Roumanie, alors qu’ils avaient pris place à bord d’un train pour Bucarest.

Ils ont été immédiatement placés en garde à vue, n’ayant pu fournir de documents d’identité adéquats : l’un n’avait sur lui qu’un permis de conduire et l’autre « qu’un coran », a précisé la police hongroise dans un communiqué.

Des recherches dans les fichiers du système d’information Schengen (SIS) ont établi que les deux hommes étaient soumis à un contrôle judiciaire leur interdisant de quitter le Royaume-Uni, après avoir purgé l’un comme l’autre deux peines d’un an et demi et trois ans et demi de prison dans ce pays pour « financement d’actes terroristes », selon cette source. Ils avaient été libérés en 2009.

Les deux suspects ont été incarcérés et doivent comparaître devant un tribunal de Budapest en vue de leur extradition, a indiqué une porte-parole de la police hongroise à l’AFP mercredi.

Selon le site internet du quotidien hongrois Blikk, l’un des suspects serait Abu Izzadeen, de son vrai nom Trevor Brooks, un musulman extrémiste connu au Royaume-Uni notamment pour avoir chahuté en 2006 le ministre britannique de l’Intérieur de l’époque, John Reid, en direct à la télévision, le traitant d’ « ennemi de l’islam ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.