Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

La mère d’un otage demande aux Juifs de Diaspora de presser Jérusalem pour un échange de prisonniers

Rachel Goldberg s'exprime lors d'une conférence à Jérusalem le 20 mars 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
Rachel Goldberg s'exprime lors d'une conférence à Jérusalem le 20 mars 2024. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

Lors d’une conférence consacrée au peuple juif en temps de guerre, la mère d’un otage a exhorté les Juifs de la diaspora à faire pression sur les dirigeants israéliens pour qu’ils parviennent à un accord afin de récupérer les 134 Israéliens toujours détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Le temps est venu pour la diaspora de le dire aux dirigeants de ce pays, qui n’ont pas les idées claires parce qu’ils sont encore prisonniers d’un traumatisme profond, permanent, obsédant et douloureux, teinté de culpabilité », a affirmé Rachel Goldberg, mère de Hersh Goldberg-Polin, aux centaines de personnes présentes à la conférence Heschel de l’Organisation sioniste mondiale, consacrée à la notion de peuple juif.

« Le moment est venu de sauver 134 âmes innocentes, pour la seule raison que c’est un acte sacré, et c’est la réponse la plus juive que l’on puisse apporter au 7 octobre », a ajouté Goldberg, dont la famille a immigré en Israël depuis les États-Unis en 2008.

Parmi les otages enlevés par le Hamas le 7 octobre, 130 se trouvent toujours à Gaza, et tous ne sont pas en vie. Le groupe terroriste détient également, depuis près de dix ans, deux civils israéliens et les dépouilles de deux soldats israéliens.

Les représentants du Hamas et les responsables israéliens négocient actuellement les termes d’un second échange de prisonniers, mais des divergences majeures persisteraient dans les discussions indirectes qui se déroulent au Qatar.

Le thème principal de la conférence, qui se tient à la Bibliothèque nationale de Jérusalem pour la deuxième fois après sa première édition en 2022, est la relation entre la population juive d’Israël et celle d’Amérique du Nord.

L’un des intervenants, Yossi Beilin, ancien ministre de la Justice et l’un des fondateurs de Taglit-Birthright, a appelé à la création d’un forum régulier de coopération entre les délégués israéliens et les représentants du judaïsme nord-américain sur des questions telles que la définition de qui est juif.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.