Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Les pertes civiles à Gaza « trop élevées », déplore le chef du Pentagone

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense, Yoav Gallant, à Tel Aviv, le 18 décembre 2023. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)
Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense, Yoav Gallant, à Tel Aviv, le 18 décembre 2023. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)

Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a jugé mardi « trop élevées » les pertes civiles dans la bande de Gaza et indiqué qu’il discuterait avec son homologue israélien Yoav Gallant d’alternatives à une opération israélienne de grande envergure dans le sud du territoire.

« À Gaza aujourd’hui, le nombre de victimes civiles est beaucoup trop élevé et l’aide humanitaire beaucoup trop faible », a affirmé M. Austin en recevant au Pentagone son homologue israélien.

Ce dernier a, quant à lui, déclaré qu’ils parleraient de « l’évolution de la situation à Gaza et des moyens d’atteindre nos objectifs : l’élimination du Hamas et le retour des otages israéliens ».

Ces discussions interviennent au lendemain de l’annulation par Israël d’une visite parallèle de haut rang dans la capitale américaine, qui était censée aborder les plans en vue d’une offensive à Rafah. Cette annulation a été décidée en réaction à l’abstention américaine lors du vote lundi à l’ONU d’une résolution du Conseil de sécurité en faveur d’un « cessez-le-feu immédiat » à Gaza.

M. Gallant s’est déjà entretenu lundi avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, lequel s’est entretenu avec le gouvernement israélien vendredi à Tel Aviv.

Les États-Unis ont exprimé avec force ces derniers jours leur opposition à tout assaut terrestre sur la ville de Rafah, où une grande partie de la population de Gaza s’est réfugiée après avoir fui les bombardements dans le nord du territoire.

Washington estime que le gouvernement israélien n’a pas présenté de plan cohérent pour l’évacuation du 1,4 million de personnes à Rafah, et prône des opérations plus ciblées visant les derniers bastions du Hamas.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.