Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Netanyahu : Le monde entier se ligue contre nous, c’est un mélange d’ignorance et d’antisémitisme

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant une conférence de presse, depuis son bureau, à Jérusalem, le 31 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donnant une conférence de presse, depuis son bureau, à Jérusalem, le 31 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Dans les dernières minutes de sa conférence de presse, le Premier ministre Benjamin Netanyahu revient sur une question partielle qui lui avait été posée sur les raisons pour lesquelles le monde semble se liguer contre Israël.

« Ce qui s’est passé ces derniers mois, c’est que le terrible massacre du 7 octobre a été rapidement oublié et que le monde entier s’est ligué contre nous. Et il y a des gens, ici et à l’étranger, qui se disent qu’il y a peut-être quelque chose dans tout ça ; peut-être que nous ne sommes vraiment pas d’accord. »

Selon lui, les critiques, notamment internationales et américaines, se concentrent sur l’affirmation selon laquelle Israël et l’armée israélienne « ne font pas assez pour minimiser les pertes civiles ». « Ce n’est tout simplement pas le cas », insiste-t-il. « Et je ne suis pas le seul à le dire. »

Il cite des experts de renommée mondiale en matière de guerre urbaine, tels que David Petraeus et John Spencer, qui affirment « qu’aucune armée au monde n’a fait et ne fait ce que Tsahal a fait pour minimiser le nombre de victimes et réaliser des exploits qu’aucune autre armée n’a réussi à accomplir ».

S’exprimant avec plus de ferveur que jamais, il demande comment il se fait que les « bonnes gens » du monde entier se liguent contre Israël, que des manifestations importantes aient lieu dans les capitales du monde, alors que « pas un mot n’a été dit sur les millions de personnes massacrées ou déracinées de leurs foyers dans la guerre civile syrienne, ou dans la guerre interne au Yémen et ailleurs ». « Et sur le nombre beaucoup plus petit – chaque civil mort, chaque perte de ce type est, bien sûr, une tragédie, mais elle ne peut pas être comparée ; nous parlons de très petits nombres, comparés au massacre de millions […] Comment se fait-il que les pires choses soient crues : le génocide, les plaintes contre l’État d’Israël ? »

« J’ai un jour posé cette question à mon père, un historien de renommée mondiale qui s’est longuement penché sur la question de l’antisémitisme. Je lui ai demandé : ‘Comment se fait-il qu’ils aient cru, dans l’Antiquité, 500 ans avant le christianisme, aux pires choses contre les Juifs ; au Moyen-Âge, que nous utilisions le sang des bébés chrétiens pour cuire la matza ; et à l’époque moderne, à ce que les nazis ont diffusé ? Comment se fait-il que des millions de personnes dans le monde aient pu croire cela ?’ Je me suis dit : Ce doit être l’ignorance. »

Son père, dit Netanyahu, a répondu : « Pas seulement l’ignorance. »

« L’ignorance ne peut pas expliquer pourquoi un grand philosophe français comme Voltaire a cru aux allégations antisémites », se souvient Netanyahu. « Ni pourquoi un grand écrivain russe comme Dostoïevski a cru aux mensonges antisémites. »

« Il y a un virus qui nous accompagne depuis des millénaires », dit le Premier ministre. « Le virus de l’antisémitisme qui change de forme mais demeure. La question est de savoir ce que nous faisons pour y remédier. »

Deux choses, poursuit-il.

« Tout d’abord, nous avons créé un État pour pouvoir lutter physiquement contre ceux qui veulent nous tuer. Et deuxièmement, nous devons aussi, par tous les moyens, repousser ces attaques – et si nous ne nous unissons pas pour repousser ces attaques, personne ne le fera à notre place. »

Ainsi, conclut-il, « nous devons nous unir dans la défense physique et dans la défense morale contre les accusateurs – et les accuser de mensonges, d’hypocrisie, de fausseté. Je dirais que telle est notre mission : la lutte contre l’antisémitisme dans notre génération ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.