Ohana rompt le silence, condamne les violences ethniques qui ravagent le pays
Rechercher

Ohana rompt le silence, condamne les violences ethniques qui ravagent le pays

Le ministre de la Sécurité intérieure, Amir Ohana, qui a fait l’objet de vives critiques dans le contexte des violences entre Arabes et Juifs à travers le pays, s’est exprimé pour la première fois sur la situation.

« Les attaques des Arabes contre les Juifs, les forces de sécurité, les symboles du judaïsme et les institutions gouvernementales sont un déchirement », a-t-il déclaré.

« Ces actes sont inacceptables et rien ne peut les justifier – tout comme il n’y a pas, et il n’y aura pas, de justification pour la terrible violence et l’agression par la foule [juive] ce soir [d’un conducteur arabe] », a ajouté le ministre responsable de la police.

« La violence mêlée à la haine doit être condamnée sans appel », a-t-il souligné, appelant tous les Israéliens à rentrer chez eux.

« Nous n’avons pas d’autre pays. Nous devons vivre ici ensemble. »

« Nul ne peut se permettre de faire justice soi-même », conclut-il.

C’est vous qui le dites...