Israël en guerre - Jour 66

Rechercher

Plus de 50 % des salles d’opérations des hôpitaux ne sont pas fortifiées

Vue d'une nouvelle unité de soins intensifs construite dans le parking souterrain de l'hôpital Hadassah Mont Scopus, à Jérusalem, le 25 octobre 2023 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Vue d'une nouvelle unité de soins intensifs construite dans le parking souterrain de l'hôpital Hadassah Mont Scopus, à Jérusalem, le 25 octobre 2023 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plus de la moitié des salles d’opération dans les hôpitaux israéliens ne sont pas fortifiées contre les attaques de missiles, selon un reportage de la chaîne publique Kan.

Le personnel médical doit donc quitter ces salles d’opération et se rendre dans des zones sécurisées lorsque les sirènes de roquettes retentissent, hormis lors d’interventions chirurgicales vitales.

En outre, seuls 30 à 40 % des lits d’hôpitaux en Israël se trouvent dans des espaces protégés.

Le ministère de la Santé aurait l’intention de fortifier toutes les salles d’hôpital, les centres de dialyse et les banques de sang, pour un coût de 4,5 milliards de shekels. L’idée est de permettre à tous les hôpitaux et à tous les secouristes de fonctionner comme des « îlots isolés » pendant 72 heures sans aide extérieure en cas de guerre ou d’autre situation d’urgence.

À court terme, le ministère espère pouvoir protéger 50 % des lits d’hôpitaux – soit deux mille lits supplémentaires – dans les deux prochains mois, pour un coût de 200 millions de shekels.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.