Responsable du ministère de la Santé : Notre pire scénario prévoit 20 000 morts
Rechercher

1 071 cas confirmés du coronavirus en Israël, 18 dans un état grave

"Notre pire scénario prévoit 20 000 morts" ; Explosion du taux de chômage - 16,5 % - en Israël ; 16 soldats contaminés ; Un troisième élu du parti Shas entre en quarantaine

  • Un pompier israélien portant une tenue de protection désinfecte une gare routière dans la ville ultra-orthodoxe de Kiryat Ye’arim (Telz-Stone), le 18 mars 2020, après que dix-sept habitants de la ville ont été diagnostiqués porteurs du coronavirus. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
    Un pompier israélien portant une tenue de protection désinfecte une gare routière dans la ville ultra-orthodoxe de Kiryat Ye’arim (Telz-Stone), le 18 mars 2020, après que dix-sept habitants de la ville ont été diagnostiqués porteurs du coronavirus. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
  • Un pompier israélien pulvérise du désinfectant à l'entrée du centre médical Sourasky de Tel-Aviv, le 20 mars 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Un pompier israélien pulvérise du désinfectant à l'entrée du centre médical Sourasky de Tel-Aviv, le 20 mars 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Un Palestinien portant un masque de protection contre le COVID-19, se trouve devant la mosquée du Dôme du Rocher dans l'enceinte presque déserte de la mosquée Al-Aqsa, dans la vieille ville de Jérusalem, le 20 mars 2020. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
    Un Palestinien portant un masque de protection contre le COVID-19, se trouve devant la mosquée du Dôme du Rocher dans l'enceinte presque déserte de la mosquée Al-Aqsa, dans la vieille ville de Jérusalem, le 20 mars 2020. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
  • Un juif ultra-orthodoxe portant un masque au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, le 19 mars 2020. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)
    Un juif ultra-orthodoxe portant un masque au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, le 19 mars 2020. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)
  • Un Israélien portant un masque attend un bus à Jérusalem le 19 mars 2020. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)
    Un Israélien portant un masque attend un bus à Jérusalem le 19 mars 2020. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)
  • Un membre du Magen David Adom porte une tenue de protection dans un poste de dépistage du Covid-19 à Tel-Aviv, le 20 mars 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Un membre du Magen David Adom porte une tenue de protection dans un poste de dépistage du Covid-19 à Tel-Aviv, le 20 mars 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des agent en tenue de protection désinfectent par précaution le hall principal du Parlement libanais, à Beyrouth, le 10 mars 2020. (Crédit : AP Photo / Ali Fawaz, Bureau médiatique du Parlement libanais)
    Des agent en tenue de protection désinfectent par précaution le hall principal du Parlement libanais, à Beyrouth, le 10 mars 2020. (Crédit : AP Photo / Ali Fawaz, Bureau médiatique du Parlement libanais)
  • Les manifestants brandissent un drapeau noir, un drapeau israélien et un drapeau israélien aux couleurs inversées, devant la Knesset à Jérusalem, le 19 mars 2020. La manifestation s’opposait à la récente décision du président de la Knesset de fermer l’Institution pendant plusieurs jours, et contre ce qu'ils ont décrit comme des « dommages à la démocratie israélienne ». (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
    Les manifestants brandissent un drapeau noir, un drapeau israélien et un drapeau israélien aux couleurs inversées, devant la Knesset à Jérusalem, le 19 mars 2020. La manifestation s’opposait à la récente décision du président de la Knesset de fermer l’Institution pendant plusieurs jours, et contre ce qu'ils ont décrit comme des « dommages à la démocratie israélienne ». (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
  • Des travailleurs palestiniens portant des équipements de protection se préparent à désinfecter les murs de la mosquée al-Omari, en prévention de la propagation du coronavirus COVID-19, dans la ville de Gaza, le 12 mars 2020. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    Des travailleurs palestiniens portant des équipements de protection se préparent à désinfecter les murs de la mosquée al-Omari, en prévention de la propagation du coronavirus COVID-19, dans la ville de Gaza, le 12 mars 2020. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

Explosion du taux de chômage – 16,5 % en Israël

Le taux de chômage en Israël est monté en flèche pour atteindre les 16,5 %, avec plus de 500 000 personnes ayant perdu leur travail depuis le mois de mars, a annoncé l’agence de l’emploi israélienne.

Le taux de chômage se situait à 3,6 % au quatrième trimestre de l’année dernière, selon la Banque d’Israël.

L’armée annonce la contamination d’un autre soldat au coronavirus, le 16e

Tsahal a identifié l’autre soldat atteint du coronavirus comme étant un officier de carrière de 22 ans du nord d’Israël. Il s’agit du 16e cas dans l’armée.

L’armée a déclaré que l’homme avait des symptômes légers. Tsahal n’a pas clairement indiqué comment le soldat avait été infecté par la maladie.

Tsahal a déclaré que beaucoup de ceux qui ont été en contact avec le soldat infecté ont reçu l’instruction de se mettre en quarantaine. Ils seront contactés sous peu.

— Judah Ari Gross

Un troisième élu du parti Shas entre en quarantaine – 7 députés en tout

Le vice-ministre des Finances Yitzhak Cohen s’est placé en auto-isolement après avoir été informé qu’il avait été à proximité d’une personne porteuse du coronavirus la semaine dernière.

Le bureau de Cohen a dit qu’il restera en quarantaine jusqu’au 28 mars, conformément aux directives du ministère de la Santé imposant à chacun de rester en quarantaine pendant 14 jours depuis le moment de l’exposition potentielle.

Il s’agit du septième élu à aller en quarantaine et du troisième député du parti ultra-orthodoxe Shas.

Le vice-ministre des Finances, Yitzhak Cohen, assiste à un événement de campagne du parti Shas à Jérusalem, le 22 juillet 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton / Flash90)

Un responsable du ministère de la Santé tempère les propos de Netanyahu

Un haut responsable du ministère de la Santé a fait part de son scepticisme quant à la prédiction qu’un grand nombre d’Israéliens mourront du nouveau coronavirus.

« J’ai peur. Est-ce que je pense que cela aura vraiment lieu ? Non, je ne pense pas que des dizaines de milliers de personnes mourront ici. Il y aura des morts parce que c’est une maladie grave », a déclaré le docteur Boaz Lev, chef de l’unité épidémiologique du ministère, à la chaîne publique Kan.

Dans un entretien télévisé de la nuit dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu que le virus pourrait tuer des « dizaines de milliers » de personnes en Israël. Il avait dit qu’il pourrait bien constituer la plus grande menace pour l’humanité depuis le Moyen-Âge.

Lev a également déclaré que les nouvelles règles imposant aux personnes de rester chez elles aideront à limiter la propagation du virus.

« Nous verrons les résultats dans 10 jours, a-t-il dit. Les gants et les masques ne sont pas la solution, il faut garder nos distances les uns des autres ».

La police ordonne finalement la fermeture du marché Carmel de Tel Aviv

La police a ordonné la fermeture des étales de nourriture du marché Carmel de Tel Aviv, conformément aux nouvelles régulations contre le coronavirus.

Les régulations, qui sont entrées en vigueur ce matin, interdisent le fonctionnement des marchés en plein air.

L’ordre est intervenu alors que le Bureau du Premier ministre avait déclaré la nuit dernière que les marchés Carmel et Mahane Yehuda à Jérusalem resteraient ouverts pour l’instant, avant un réexamen de la situation dans trois jours.

Jusqu’à 20 fidèles autorisés dans une synagogue en Israël

La police n’interviendra pas contre des individus en dehors de leur domicile pour le non respect des nouvelles règles d’urgences visant à contenir le coronavirus, a fait savoir la chaîne publique Kan.

Seuls les citoyens refusant de rester en quarantaine ou de disperser un groupe de plus de 10 personnes pourront faire l’objet de sanctions.

Les synagogues seront exemptées de l’interdiction de rassemblements supérieurs à 10 personnes, puisque 20 fidèles seront autorisés à se trouver dans le même lieu de culte en même temps, selon la chaîne.

La police n’interviendra pas contre les synagogues.

Mandelblit: les restrictions n’empêchent pas les délibérations de la Knesset

Le Procureur général Avichai Mandeblit a déclaré que les directives du ministère de la Santé visant à contenir le coronavirus n’empêchaient pas la Knesset et ses commissions de tenir des délibérations.

Il a également dit qu’il était impératif que la commissions des Arrangements, qui s’occupe des questions des procédures parlementaires, soit mise en place immédiatement pour permettre à la nouvelle Knesset de fonctionner.

Mandelblit a statué sur un recours déposé à la Cour suprême contre la décision de la semaine dernière du président de la Knesset Yuli Edelstein de fermer la Knesset jusqu’à demain. Il avait mentionné des désaccords sur la formation de la commission des Arrangements et les restrictions du ministère de la Santé.

Capture d’écran du procureur général Avichai Mandelblit s’entretenant avec la Douzième chaîne d’information, dans un reportage diffusé le 18 janvier 2019. (Hadashot)

Dans un avis juridique séparé déposé à la Cour suprême, le conseiller juridique de la Knesset Eyal Yinon a semblé dire qu’Edelstein ne pouvait pas bloquer un vote pour choisir un nouveau président.

« Une situation dans laquelle un président de la Knesset non élu sert uniquement en vertu du principe de continuité va probablement avoir pour résultat que la majorité actuelle à la Knesset aura des difficultés à faire avancer les projets qu’elle souhaite » présenter, a écrit Yinon.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein (G), et le conseiller juridique de la Knesset, Eyal Yinon, à la Knesset le 7 mai 2013. (Crédit : Flash)

La police clarifie : les synagogues seront limitées à 10 fidèles

La police a clarifié que les synagogues seront limitées à 10 fidèles, selon les nouvelles régulations d’urgence pour endiguer la coronavirus.

Les événements religieux comme les mariages et les enterrements pourront accueillir jusqu’à 20 personnes.

945 cas du virus en Israël ; 20 dans un état grave

Le ministère de la Santé a déclaré qu’il y a 945 cas confirmés du coronavirus en Israël, 62 de plus qu’hier. Il y a maintenant 20 personnes dans un état grave, contre 15 hier, et 24 autres personnes dans un état modéré. Au total, 37 personnes ont guéri du virus.

Le ministère a déclaré que 297 personnes sont soignées dans des hôpitaux, 344 à la maison et 97 dans des hôtels. Il n’a toujours pas encore décidé où les 169 autres patients seront traités.

Aryeh Even, survivant de la Shoah âgé de 88 ans, est décédé vendredi du coronavirus. Il s’agit de la première victime en Israël.

Aryeh Even, première victime israélienne du Coronavirus (Crédit : autorisation)

Docteur israélien en Italie : certains malades après 60 ans ne sont pas traités

Un docteur israélien en Italie a dit que des collègues lui avaient déclaré que des hôpitaux dans la ville de Parme ne fournissent pas de soins médicaux intensifs aux personnes âgées de plus de 60 ans et atteintes du coronavirus, à cause de la pénurie d’équipements.

« Au-delà de 60 ans, il y a moins d’antibiotiques et une anesthésie complète, en-dessous de cet âge, nous aidons jusqu’à la fin et donnons de l’oxygène », a déclaré Gal Peleg à la Douzième chaîne d’information.

Il a pris le soin de souligner que ce n’est pas le cas dans toute l’Italie.

La police va maintenant fermer le marché de Mahane Yehuda à Jérusalem

Des officiers de police arrivent à Mahane Yehuda à Jérusalem pour fermer le marché, conformément aux nouvelles restrictions d’urgence contre le coronavirus.

Hier, le Premier ministre Netanyahu avait déclaré que les marchés comme Mahane Yehuda resteraient ouverts au moins pour quelques jours, mais ce matin la police ordonné la fermeture des étales du marché Carmel à Tel Aviv.

Le marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 22 mars 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)

Une femme israélienne de 91 ans atteinte du Covid-19 est dans un état critique

Le centre médical Wolfson à Holon a déclaré qu’une femme de 91 ans atteinte du Covid-19 était dans un état critique.

L’hôpital a déclaré que quatre autres personnes infectées par le virus sont dans un état grave, une personne est dans un état modéré et huit autres sont en forme.

Il y a eu une légèrement amélioration dans la santé d’un homme de 45 ans dans un état critique.

Cela s’ajoute aux cinq employés – deux infirmières et trois autres membres du personnel – qui ont été testés positifs au Covid-19. 167 autres employés, dont 44 docteurs, sont en quarantaine après être revenus de voyage à l’étranger ou avoir été à proximité d’un porteur du coronavirus.

Etre à court de papier-toilette ne constitue pas une urgence vitale

LOS ANGELES (Etats-Unis) – Même en ces temps de coronarivus, se retrouver à cours de papier-toilette ne constitue pas une urgence vitale, insistent les services de police de Newport, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

« C’est difficile à croire que nous devions écrire ça. N’appelez pas le 911 (numéro d’urgence, NDLR) juste parce que n’avez plus de papier-toilette », a publié sur son compte Facebook la police de cette petite ville de l’Oregon.

« Vous survivrez sans notre assistance », ajoute-t-elle, visiblement excédés par des appels de citoyens désemparés devant la pénurie de rouleaux.

Les policiers conservent tout de même le sens du service public. Ils proposent à leurs administrés dans le besoin tout un tas d’alternatives éprouvées : éponges mouillées au bout d’un bâton comme les Romains, épis de maïs comme les Mayas, chiffons, vieux journaux, feuilles d’arbre, etc.

« Faites preuve de ressource. Soyez patients. Il y a une pénurie de papier-toilette, ça ne va pas durer. Mais n’appelez pas le 911. Nous ne pouvons pas vous apporter du papier-toilette », conclut le message.

Pour le patron d’un club turc, sans foot, davantage de divorces

ISTANBUL (Turquie) – Le foot, ciment du couple ? Le patron d’un club turc de football a mis en garde contre une suspension du championnat, en raison du coronavirus, estimant que le nombre de divorces exploserait dans un pays amoureux du ballon rond.

« En Turquie, le football est ce qui permet aux gens d’évacuer leur stress, de s’amuser, d’occuper leur esprit », a déclaré le président de Trabzonspor, Ahmet Agaoglu.

« Si on suspend le championnat pour une durée aussi longue, d’ici un mois, on ne trouvera plus assez de juges pour prononcer les divorces », a-t-il lâché.

Ces déclarations interviennent alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour demander la suspension du Championnat de Turquie, afin de limiter les risques de propagation du Covid-19.

La semaine dernière, les autorités turques avaient déjà imposé un huis clos dans les stades jusqu’à fin avril, une mesure jugée insuffisante pour des joueurs et entraîneurs. « Tous les principaux championnats dans le monde ont été suspendus. La vérité, c’est qu’il s’agit de nos vies, à moi, à vous, aux joueurs. Toutes vos vies sont en péril », a ainsi déclaré dimanche l’entraîneur de Galatasaray, Fatih Terim. Le Fédération turque de football (TFF) doit se réunir mardi pour étudier la question.

L’AP va imposer une quarantaine de 14 jours pour limiter le virus

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP), Mohammed Shtayyeh, a annoncé des mesures drastiques, restreignant considérablement la liberté de mouvement pendant 14 jours, alors que les Palestiniens tentent d’empêcher la propagation du nouveau coronavirus dans les zones sous leur administration.

« Il est interdit à tous les citoyens de quitter leur domicile à partir de 22 heures ce soir », a déclaré M. Shtayyeh dans un communiqué aux journalistes, en précisant que les personnes travaillant dans les établissements de santé, les pharmacies, les boulangeries et les supermarchés seraient autorisées à se rendre sur leur lieu de travail.

Shtayyeh n’a pas précisé quand et comment les gens seraient autorisés à se rendre dans les établissements de santé, les pharmacies, les boulangeries et les supermarchés.

– Adam Rasgon

Un SMS du ministère de la Santé demande aux enfants de se mettre en quarantaine

Le ministère de la Santé a envoyé, dimanche, des messages à de jeunes enfants – et non à leurs parents – leur demandant de se placer en quarantaine pendant quinze jours après avoir été en contact étroit avec des personnes positives au coronavirus, a fait savoir le site en hébreu du Times of Israel, Zman Yisrael.

Ces messages entrent dans le cadre d’un processus automatique permettant de traquer numériquement tous les déplacements des Israéliens par le biais d’un système controversé qui a été présenté mercredi dernier. Des messages textos sont envoyés aux individus qui auraient passé dix minutes ou plus à proximité étroite de concitoyens atteints par le coronavirus.

Zman Yisrael a cité un message texto envoyé à une jeune adolescente de 13 ans vivant dans le centre d’Israël, ajoutant que ses parents n’avaient pas été informés de cette quarantaine nécessaire. Le journal a fait savoir qu’il y avait des inquiétudes soulevées par ces messages envoyés à des enfants de tous les âges – plutôt qu’aux parents, qui pourraient ne pas être alertés et ignorer ces instructions.

Le Conseil national israélien pour les enfants est en contact avec le ministère de la Santé pour régler cette question, a annoncé Zman Yisrael.

Les pharmaciens en Israël déplorent le manque d’équipements de protection

La Société des pharmaciens d’Israël a protesté dimanche contre une décision prise par le ministère de la Santé, qui a estimé que les praticiens, dans les officines, n’avaient pas besoin de matériels de protection.

Elle a déclaré que si les pharmaciens devaient attraper le coronavirus, les conséquences en seraient importantes pour le système de santé.

Le groupe demande également au ministère de fournir aux pharmaciens des équipements de protection, selon le site d’information Walla.

« Nous faisons notre travail de tout notre coeur et nous demandons seulement qu’on s’occupe de nous. Si nous tombons malade, c’est le système de santé tout entier qui va s’effondrer », a noté la Société.

Des arrivées en provenance de New York diagnostiquées avec le virus

Un certain nombre d’Israéliens ultra-orthodoxes qui se trouvaient sur un vol El Al New York/Tel Aviv la semaine dernière ont été diagnostiqués avec un coronavirus, a indiqué la Douzième chaîne.

Les autorités s’efforcent maintenant de retrouver ceux qui ont été autorisés à se mettre en quarantaine chez eux, dit le rapport – probablement pour les tester également.

Un bébé prématuré à l’hôpital de Jérusalem est atteint du coronavirus

Le centre médical Shaare Zedek de Jérusalem a annoncé qu’un bébé de l’unité de soins intensifs néonatals avait été diagnostiqué avec le coronavirus.

Le bébé présente une grave insuffisance pondérale et souffre déjà de complications difficiles dues à une naissance prématurée.

L’hôpital a déclaré dans un communiqué que le bébé a été testé après qu’un travailleur qui semble avoir contracté le virus par contact avec une personne infectée en dehors de l’hôpital, a travaillé pendant plusieurs shifts la semaine dernière, dont un dans l’unité des naissances prématurées.

Un certain nombre de membres du personnel et de parents de nouveaux-nés hospitalisés dans l’unité sont désormais en quarantaine.

Eden Alene représentera Israël à l’Eurovision 2021

La jeune chanteuse israélienne Eden Alene représentera Israël au concours Eurovision 2021 après l’annulation du concours de cette année en raison de la crise du coronavirus, a décidé le radiodiffuseur Kan.

Alene devait représenter Israël cette année à Rotterdam avec la chanson « Feker Libi ». Alene n’a pas caché sa déception lorsque le spectacle a été annulé, mais a déclaré que cela était « mineur par rapport à ce qui se passe » dans le monde entier.

Cependant, Alene devra choisir une chanson différente l’année prochaine, car les responsables de l’Eurovision ont déclaré que les candidats ne seront pas autorisés à conserver les sélections de cette année.

Des centaines d’ultra-orthodoxes protestent contre les restrictions à Jérusalem

Des centaines d’ultra-orthodoxes dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem ont manifesté contre les nouvelles mesures restrictives visant à freiner la propagation du coronavirus et les efforts de la police pour les faire appliquer.

La police tenterait de contraindre à la fermeture des commerces qui sont ouverts en dépit des directives du ministère de la Santé.

Certains manifestants auraient jeté des pierres sur des policiers. Un policier a été légèrement blessé après avoir reçu un coup à la tête. Trois manifestants ont été arrêtés.

Responsable du ministère de la Santé : Notre pire scénario prévoit 20 000 morts

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, affirme que le pire scénario du ministère serait une situation où « entre 10 et 20 mille personnes meurent du coronavirus en Israël ».

S’adressant aux journalistes, M. Grotto a déclaré, à propos de ses commentaires passés, qu’Israël est confronté à une pénurie d »écouvillons nécessaires pour les kits de test de coronavirus : « Dès que les choses ont commencé, nous avons augmenté nos achats. A partir de demain, le problème des écouvillons est censé prendre fin ».

Itamar Grotto, directeur général adjoint du ministère de la Santé israélien. (Twitter)

30 000 personnes se sont inscrites au chômage au cours des 6 dernières heures

Au cours des six dernières heures, quelque 30 000 personnes se sont inscrites au service de l’emploi pour recevoir des allocations de chômage, ce qui porte le nombre total d’inscriptions ce mois-ci à plus de 550 000.

Le chef du service de l’emploi a déclaré que le nombre de chômeurs en Israël pourrait atteindre un million si la pandémie de coronavirus entraîne une poursuite des licenciements au même rythme.

Fermeture du mont du Temple à partir de ce soir

Le mont du Temple sera fermé aux fidèles à partir de dimanche soir, après qu’Israël et le Waqf jordanien ont trouvé un accord sur la question.

La place sera fermée aux musulmans et aux juifs pour empêcher la propagation du coronavirus dans la région.

Les suprémacistes et néo-nazis infectés invitent à contaminer Juifs et policiers

Un rapport du FBI indique que les membres de groupes de suprémacistes blancs et néo-nazis se sont encouragés à propager le coronavirus aux Juifs et à la police, selon ABC News.

Les messages en groupes disent que si un membre contracte le virus, il devrait chercher à le propager à des cibles « par le biais de fluides corporels et d’interactions personnelles », indique le rapport.

Les membres malades ont été invités à se rendre dans « n’importe quel endroit [les Juifs] peuvent être rassemblés, y compris les marchés, les bureaux politiques, les entreprises et les lieux de culte ».

Virus en Italie : 651 morts en un jour, bilan total de près de 5 500 décès

Un total de 5.476 personnes ont été tuées par le coronavirus en Italie, dont 651 dans les dernières 24 heures, un chiffre en baisse accueilli dimanche avec une espérance prudente par les responsables sanitaires.

« Les chiffres annoncés aujourd’hui sont moindres que ceux d’hier. J’espère et nous espérons tous que ces chiffres pourront être confirmés dans les jours qui viennent. Mais il ne faut pas baisser la garde », a dit le patron de la protection civile, Angelo Borrelli.

Samedi, il avait annoncé un chiffre record de près de 800 morts dans la journée (793). Le bilan de dimanche reste toutefois le deuxième le plus lourd depuis le début de la pandémie. Le nombre total des cas de contamination flirte avec les 60.000 et a encore augmenté (5.560 de plus que samedi).

« Il ne faut pas se laisser aller à un enthousiasme exagéré ni surinterpréter » ce bilan du jour à la baisse, mais « c’est un signe que nous accueillons de façon positive », a dit de son côté Franco Locatelli, un responsable des autorités sanitaires italiennes.

« Surtout parce qu’il arrive à un moment où nous nous attendions à avoir des signes tangibles de l’efficacité des mesures de confinement », a ajouté Franco Locatelli.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Responsable du ministère de la Santé : Notre pire scénario prévoit 20 000 morts

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, affirme que le pire scénario du ministère serait une situation où « entre 10 et 20 mille personnes meurent du coronavirus en Israël ».

S’adressant aux journalistes, M. Grotto a déclaré, à propos de ses commentaires passés, qu’Israël est confronté à une pénurie d »écouvillons nécessaires pour les kits de test de coronavirus : « Dès que les choses ont commencé, nous avons augmenté nos achats. A partir de demain, le problème des écouvillons est censé prendre fin ».

Itamar Grotto, directeur général adjoint du ministère de la Santé israélien. (Twitter)