Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Tsahal libère 5 unités ; des combats à prévoir tout au long de 2024

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des roquettes tirées vers Israël depuis la bande de Gaza, le 15 décembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo)
Des roquettes tirées vers Israël depuis la bande de Gaza, le 15 décembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo)

L’armée israélienne a libéré cinq brigades des combats dans la bande de Gaza, les tirs de roquettes du groupe terroriste palestinien du Hamas ayant considérablement diminué, et les combats devant se poursuivre tout au long de l’année 2024.

Tsahal estime que la guerre contre le Hamas se poursuivra probablement tout au long de l’année 2024, et se dit prête à des combats de longue durée.

L’armée israélienne a libéré cinq brigades des combats dans la bande de Gaza, les tirs de roquettes du groupe terroriste palestinien du Hamas ayant considérablement diminué, et les combats devant se poursuivre tout au long de l’année 2024.

L’armée estime que la guerre contre le Hamas se poursuivra probablement tout au long de l’année 2024, et se dit prête à des combats de longue durée.

La 460e brigade Blindée, responsable de la base d’entraînement du Corps Blindé Mécanisé ; la 261e brigade, l’École des officiers Bahad 1 en temps de guerre ; la 828e brigade, l’école des métiers du Corps d’Infanterie et des commandants d’escadrons ; la 14e brigade Blindée de réserve ; et la 551e brigade de parachutistes de réserve, ont toutes été retirées de Gaza.

Les brigades chargées de la formation des soldats reprendront leur activité habituelle, tandis que les réservistes sont démobilisés en vue de contribuer à la relance de l’économie israélienne.

À Gaza, la 162e division reste concentrée sur les quartiers de Daraj et Tuffah de Gaza City ; la 36e division combat le Hamas dans le centre de Gaza, à al-Bureij ; et les 98e, 99e et Gaza divisions opèrent dans le sud de la bande, dans la région de Khan Younès.

Les opérations terrestres menées ces dernières semaines ont entraîné une baisse significative du nombre de roquettes lancées depuis Gaza sur Israël.

Selon les données de Tsahal, au cours de la première semaine de décembre, après la rupture de la trêve avec le Hamas, 75 roquettes en moyenne ont été tirées vers Israël chaque jour.

La semaine suivante, ce chiffre est tombé à 23 roquettes en moyenne quotidienne ; entre le 15 et le 21 décembre, seules 16 roquettes ont été tirées en moyenne par jour ; et entre le 22 et le 27 décembre, ce chiffre est tombé à 14.

Ces données ne tiennent pas compte des mortiers lancés sur les troupes au sol à Gaza, des roquettes tirées vers la mer et des lancements ratés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.