Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

L’obligation de résidence d’un an pour l’obtention d’un passeport bientôt de retour

D'ici le 10 juillet, le ministère de l'Intérieur ne délivrera pas de passeports aux olim hadashim tant qu'ils n'auront pas prouvé qu'ils résident exclusivement en Israël

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Des immigrants juifs fuyant les zones de guerre de l'Ukraine à leur arrivée à l'aéroport Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 15 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des immigrants juifs fuyant les zones de guerre de l'Ukraine à leur arrivée à l'aéroport Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 15 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le gouvernement s’apprête à rétablir l’obligation de résidence d’un an avant de délivrer un passeport israélien aux olim hadashim – ou nouveaux immigrants – et ce, dès le 10 juillet de cette année, selon la commission de la Knesset chargée de préparer le projet de loi.

Mardi, la commission de l’Intérieur et de l’Environnement de la Knesset a approuvé, pour ses derniers votes, un projet de loi visant à donner au ministre de l’Intérieur le pouvoir de refuser de délivrer un passeport à un oleh hadash arrivé en vertu de la Loi israélienne du retour, tant que celui-ci n’a pas prouvé que le centre de sa vie se trouve en Israël.

La loi annule effectivement un accord législatif que le gouvernement avait conclu avec le parti Yisrael Beytenu en 2017 pour faciliter la documentation pour les nouveaux immigrants, en approuvant un amendement qui permettait d’accorder des passeports à l’arrivée aux immigrants qui se qualifient pour la citoyenneté en raison de leur héritage juif.

Le nouveau projet de loi indique que l’accord de 2017 a entraîné une forte augmentation du nombre d’olim hadashim, qui ont reçu des passeports israéliens sans pour autant s’installer en Israël. Avant 2017, le ministère de l’Intérieur s’appuyait sur une directive de 1964 pour utiliser une période d’un an comme test de résidence, et délivrait un document de transit temporaire, appelé teoudat maavar, jusqu’à ce que l’année soit écoulée.

Selon le projet de loi, après une année consécutive passée en Israël, un oleh hadash doit prouver que le pays est son centre de vie pour avoir le droit d’obtenir un passeport. Les enfants nés à l’étranger de parents israéliens se voient accorder la citoyenneté à la naissance et continueront à obtenir automatiquement leur passeport israélien.

Présentée sous la forme d’un projet de loi parrainé par le gouvernement, cette mesure devrait permettre d’alléger le fardeau du ministère de l’Intérieur, chargé de délivrer des passeports alors que le pays connait une période de surcharge aiguë. Elle fait également suite à une année record d’alyah – ou immigration en hébreu – de nombreux immigrants russes ayant fui suite à l’invasion de l’Ukraine par leur pays en février 2022.

Le ministre de l’Intérieur et de la Santé Moshe Arbel arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 7 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le projet de loi a été avancé le jour même où le ministre de l’Intérieur et de la Santé Moshe Arbel a également annoncé son intention d’examiner une voie d’accès à la citoyenneté pour les athlètes d’élite étrangers qui jouent pour des équipes israéliennes.

S’adressant à la commission de l’Intérieur et de l’Environnement mardi, Gil Bringer, directeur-général adjoint de l’Autorité de la population, de l’immigration et des frontières (PIBA) du ministère de l’Intérieur, a déclaré que son bureau avait observé un abus de la politique du passeport à l’arrivée, affirmant une tendance des nouveaux immigrants à utiliser les passeports uniquement pour obtenir un accès sans visa à d’autres pays.

« La force du passeport israélien s’érode parallèlement à l’érosion du lien entre le fait d’avoir un passeport israélien et le lien avec l’État d’Israël », a-t-il déclaré.

Bringer a également déclaré qu’il y avait une corrélation entre le fait que les immigrants restent plus longtemps en Israël et les délais d’attente pour les passeports, mais il n’a pas fourni de calendrier pour justifier ses données ni de détails supplémentaires.

Les gens faisant la queue devant le bureau du ministère de l’Intérieur pour renouveler leurs passeports, à Tel Aviv, le 14 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Les données obtenues par le Times of Israel à partir d’une présentation interne de la PIBA montrent qu’il n’y a pas de différence significative dans le pourcentage d’immigrants restant en Israël aujourd’hui, après avoir émigré en 2015 – avant l’accord sur l’octroi de passeports à l’arrivée – et en 2017, lorsque cet accord a été mis en place.

Selon les données, environ 63 % des immigrants arrivés en 2015 et 66 % de ceux qui ont déménagé en 2016 ont toujours leur centre de vie en Israël aujourd’hui. Depuis 2017, ce pourcentage oscille entre 61 % et 69 %.

La PIBA utilise le test consistant à passer 75 % de son temps en Israël, depuis l’alyah, comme marqueur du centre de vie.

Dans ses propos de mardi, Bringer a également déclaré que le renforcement des exigences est conforme à la demande des États-Unis de corriger les « failles dans les passeports » dans le cadre de l’adhésion au programme d’exemption de visa VWP (Visa Waiver Program).

Un certain nombre de députés de l’opposition qui ont voté contre le projet de loi, y compris les députés immigrants Zeev Elkin et Yulia Malinovsky, ont déclaré que le changement de politique créera une disparité entre les olim hadashim influents qui peuvent obtenir des documents accélérés et les autres.

Les députés Yulia Malinovsky et Oded Forer lors d’un débat à la Knesset, le 20 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Il n’y a pas de données réelles et tout découle d’évaluations incorrectes et de la haine des nouveaux immigrants », a accusé la députée Malinovsky (Yisrael Beytenu).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.