Lois Frankel réélue en Floride du Sud, face à sa rivale d’extrême-droite Loomer
Rechercher

Lois Frankel réélue en Floride du Sud, face à sa rivale d’extrême-droite Loomer

Les adversaires juives représentent des pôles opposés des luttes socio-culturelles ; la républicaine, une "islamophobe" auto-proclamée, a été soutenue par la campagne Trump

La représentante Lois Frankel, Démocrate de Floride,  s'exprime devant une sous-commission de la Chambre consacrée au budget au Capitole, à Washington, le 27 avril 2019 (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)
La représentante Lois Frankel, Démocrate de Floride, s'exprime devant une sous-commission de la Chambre consacrée au budget au Capitole, à Washington, le 27 avril 2019 (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)

JTA — Lois Frankel a été réélue à la Chambre des représentants dans son district de Floride du Sud, écrasant sa rivale de droite, Laura Loomer, qui se décrit comme « islamophobe ».

L’Associated Press a annoncé le résultat de la course peu après 20 heures mardi soir.

Le scrutin opposait deux candidates juives socio-politiquement diamétralement opposées : Lois Frankel, démocrate modérée, et Laura Loomer, agitatrice d’extrême-droite, qui joue sur son identité juive dans sa rhétorique résolument anti-musulmane.

« Nous mettons les Juifs sous pression ici dans le District 21 », avait déclaré cette dernière à la Jewish Telegraphic Agency en septembre.

L’activiste politique Laura Loomer tient une pancarte avec le logo du groupe terroriste juif Kach, de l’autre côté de la rue d’une manifestation organisée par le Marche des Femmes à New York le 19 janvier 2019. (AP/Kathy Willens)

« Ils ont le choix entre une juive républicaine qui va défendre leur existence dans leur meilleur intérêt, ou ils peuvent se ranger du côté de Lois Frankel, une juive qui se déteste elle-même et qui défend les intérêts des djihadistes du Parti démocrate qui ne font qu’accompagner les juifs à la chambre à gaz », avait-elle décrit.

Laura Loomer, qui a été bannie de plateformes telles que Twitter pour sa rhétorique, a été soutenue par la campagne Trump. La belle-fille du président américain Donald Trump, Lara, avait fait campagne pour elle en Floride à l’automne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...