Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Manor Solomon signe pour Tottenham, l’une des meilleures équipes de Premier League

Ce transfert ferait de Solomon le joueur de football israélien le plus en vue de la ligue anglaise, alors qu'il rejoint une équipe avec un public juif traditionnel

Manor Solomon de Fulham célébrant son but lors du match de football de la Premier League anglaise entre Fulham et Wolverhampton Wanderers, au stade Craven Cottage, à Londres, le 24 février 2023. (Crédit : AP Photo/Kirsty Wigglesworth)
Manor Solomon de Fulham célébrant son but lors du match de football de la Premier League anglaise entre Fulham et Wolverhampton Wanderers, au stade Craven Cottage, à Londres, le 24 février 2023. (Crédit : AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

La star israélienne du football Manor Solomon rejoindra Tottenham Hotspurs, l’une des principales équipes de la Premier League anglaise, pour la saison à venir, ont rapporté les médias dimanche.

Solomon est le seul Israélien à jouer en Premier League depuis qu’il a signé à Fulham l’année dernière. Le passage à Tottenham, traditionnellement considéré comme l’une des six grandes équipes de la ligue, est un pas en avant.

Solomon signera un contrat de cinq ans avec l’équipe londonienne dans le cadre d’un accord négocié par le super-agent et compatriote israélien Pini Zahavi, selon le journaliste de football Fabrizio Romano.

Solomon, un milieu de terrain de 23 ans, a fait parler de lui après avoir rejoint Fulham l’année dernière, une équipe nouvellement promue, lorsqu’il a marqué dans cinq matchs consécutifs entre le 11 février et le 6 mars, devenant ainsi le premier Israélien à battre le record de Ronny Rosenthal, de Liverpool, qui avait marqué dans trois matchs d’affilée en 1992.

Cette réussite est intervenue après une année difficile. Après avoir joué pour l’équipe israélienne Maccabi Petah Tikva, Solomon a rejoint le club de football ukrainien Shakhtar Donetsk en 2019. Lorsqu’il a marqué son premier but en Ligue des champions de l’UEFA cette saison-là, il est devenu le plus jeune Israélien à marquer en Ligue des champions – le plus haut niveau de compétition de clubs en Europe – à l’âge de 20 ans.

Après l’entrée des chars russes en Ukraine en février 2022, il s’est « réveillé au son des explosions et des sirènes », comme il l’a raconté à BBC Sport. « On se serait cru au beau milieu d’un film. »

Il a rapidement pris des dispositions pour quitter l’Ukraine et a fait le voyage de 17 heures jusqu’à la frontière polonaise, où il a dû attendre plus de 10 heures dans un froid glacial avant de rentrer chez lui en Israël.

Il a rejoint le Fulham FC en juillet dernier pour un contrat temporaire d’un an, grâce à une règle de la FIFA autorisant les joueurs non ukrainiens en Ukraine à suspendre leur contrat. Ses origines séfarades lui ont permis d’obtenir un passeport portugais, ce qui a facilité ses déplacements au sein de l’Union européenne.

Romano a déclaré que son contrat avec Tottenham était soumis à l’approbation du Shakhtar Donetsk et de la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial.

Il est également soumis à un examen médical standard qui devrait avoir lieu la semaine prochaine, a précisé Romano.

Tottenham, qui se remet d’une saison médiocre, lors de laquelle il a terminé à la huitième place, sera une terre d’accueil plutôt sympathique pour la star israélienne grâce à son public juif traditionnel.

Malgré ces liens, Tottenham avait déclaré l’année dernière qu’il ne voulait plus être associé à un terme juif considéré comme offensant et a demandé à ses fans de ne plus l’utiliser.

Les supporters de Tottenham, club du nord de Londres qui a traditionnellement attiré de nombreux supporters juifs, se sont longtemps surnommés la « Yid Army ». Bien que d’origine yiddish et désignant le peuple juif, le mot véhicule un « message clairement péjoratif et antisémite », selon le Congrès juif mondial.

À la suite d’un examen de l’utilisation de ce mot par certains supporters, Tottenham a demandé à ses fans de « passer à autre chose ».

Il s’agit d’une volte-face pour l’équipe de Premier League qui, en 2019, avait défendu l’utilisation du terme « Yid Army », estimant à l’époque que ses fans « n’avaient jamais utilisé le terme avec une mauvaise intention » et « qu’une réévaluation de son utilisation peut n’intervenir efficacement que dans le cadre d’une répression totale contre l’antisémitisme ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.