Maroc: Le Premier ministre a salué le Hamas pour sa « victoire » sur Israël
Rechercher

Maroc: Le Premier ministre a salué le Hamas pour sa « victoire » sur Israël

Saad-Eddine El Othmani, dont le pays a repris ses relations avec Israël l'an dernier, a salué sur son Twitter le chef du groupe terroriste pour avoir vaincu "l'entité sioniste"

Le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani lors de la 73è session de l'Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2018 (Crédit : AP Photo/Frank Franklin II)
Le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani lors de la 73è session de l'Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2018 (Crédit : AP Photo/Frank Franklin II)

Le Premier ministre du Maroc, un pays qui a récemment repris ses relations avec Israël l’année dernière, a envoyé un message personnel au chef du groupe terroriste du Hamas pour le féliciter de sa « victoire » sur « l’entité sioniste » lors des récents combats entre Israël et la bande de Gaza.

Selon le site d’information Ynet, le Premier ministre Saad-Eddine El Othmani, lui-même signataire de l’accord de reprise des liens avec Israël, a envoyé samedi une lettre au chef du Hamas, Ismail Haniyeh, dans laquelle il lui adresse ses « plus chaleureuses félicitations » pour « la victoire remportée par le peuple palestinien et la résistance suprême après l’accord de cessez-le-feu entre les factions de la résistance et l’entité sioniste ».

Le Maroc est devenu le troisième État arabe à normaliser ses liens avec Israël en 2020 dans le cadre d’accords négociés par les États-Unis, rejoignant ainsi les Émirats arabes unis et Bahreïn.

En retour, le président américain de l’époque, Donald Trump, a réalisé un objectif vieux de plusieurs décennies du Maroc en soutenant sa souveraineté contestée au Sahara occidental, que Rabat appelle ses « provinces du sud ».

El Othmani a aussi écrit un tweet sur son compte :

Israël et le Maroc prévoient d’établir des ambassades complètes dans leurs pays respectifs à l’avenir.

Les Marocains brûlent un drapeau israélien lors d’une manifestation contre la normalisation avec Israël, dans la capitale Rabat, le 16 mai 2021. (Crédit : FADEL SENNA / AFP)

Plusieurs rassemblements ont eu lieu dimanche à travers le Maroc, les manifestants dénonçant par ailleurs la récente reprise des relations entre leur pays et l’Etat hébreu.

A Rabat, près d’un millier de manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville pour condamner « les violences perpétrées par Israël contre les Palestiniens », selon eux, et le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Brandissant des drapeaux palestiniens, les manifestants ont scandé : « Palestine libre, sionistes dégagez » ou encore « Le peuple veut la chute de la normalisation ». Des drapeaux de l’Etat hébreu ont aussi été brulés.

Mêmes échos dans plusieurs villes marocaines, notamment dans les capitales économique Casablanca et touristique Marrakech, où des manifestants ont appelé à « la libération de la Palestine » et à « l’abolition de la normalisation », d’après des vidéos diffusées en direct sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...