Rechercher

Modeste cérémonie de passation de pouvoir entre Bennett et Lapid

A l'issue de la cérémonie, le nouveau Premier ministre s'est rendu à Yad Vashem puis a rencontré le président Herzog

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le Premier ministre sortant Naftali Bennett,à gauche, et son remplaçant, le nouveau Premier ministre Yair Lapid, ainsi que leurs épouses, lors d'une cérémonie de passation de pouvoirs au bureau du Premier ministre à Jérusalem. (Crédit: Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre sortant Naftali Bennett,à gauche, et son remplaçant, le nouveau Premier ministre Yair Lapid, ainsi que leurs épouses, lors d'une cérémonie de passation de pouvoirs au bureau du Premier ministre à Jérusalem. (Crédit: Haim Zach/GPO)

Le Premier ministre sortant, Naftali Bennett, a organisé jeudi une brève cérémonie de passation de pouvoir et un briefing en l’honneur du nouveau Premier ministre, Yair Lapid.

Lapid, qui conservera également son rôle actuel de ministre des Affaires étrangères, prendra le pouvoir vendredi, à minuit, suite au vote de la Knesset qui s’est dissoute jeudi matin.

« Ce rôle en particulier, et ce pays en général, n’appartiennent pas à une seule personne. Ils appartiennent à tout le peuple d’Israël », a dit Bennett. « Je vous passe le bâton sacré et la responsabilité de l’État d’Israël. J’espère que vous le protégerez et que Dieu vous protégera. »

Lapid a dit à Bennett que leur brève cérémonie n’est pas une « fête d’adieu », car « nous ne nous séparons pas de vous ».

« J’ai connu et travaillé sous plusieurs Premiers ministres. Vous êtes une bonne personne, un excellent Premier ministre, et vous êtes un bon ami », à dit Lapid à Bennett.

Dans un geste d’affection, Bennett a bénit Lapid avec une prière habituellement récitée par les parents pour leurs enfants au début du Shabbat, et Lapid a dit que sa mère a fait de même peu avant la cérémonie. « Même les laïcs la font », a dit Lapid en souriant.

Abordant le défi que représente le poste de Premier ministre, Lapid a déclaré que « nous ferons de notre mieux pour être un État juif, démocratique, bon, fort et prospère, parce que telle est notre tâche, et qu’elle est plus grande que nous tous ».

Un communiqué du bureau du Premier ministre a indiqué que le processus de passation de pouvoirs a été « organisé et approfondi » et a couvert les questions de sécurité et de diplomatie, sans donner plus de détails.

Les membres de leur personnel et de leurs familles respectives ont participé à la cérémonie.

Plus tôt dans la journée de jeudi, Lapid s’est rendu au Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem.

Ce voyage a été considéré comme peu orthodoxe, car le choix le plus courant pour la première visite publique d’un nouveau Premier ministre ou président est, en général, le mur Occidental. Cependant, Lapid est ouvertement laïc, contrairement, semble-t-il, à son prédécesseur Bennett.

Lapid a déclaré avoir visité le mémorial pour honorer son père, qui a survécu à la Shoah.

Le nouveau Premier ministre Yair Lapid en visite au Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, le 30 juin 2022. (Crédit: Kobi Gideon/GPO)

« De suite après le vote, je me suis rendu à Yad Vashem. Là, j’ai promis à mon défunt père que je ferai en sorte qu’Israël soit toujours fort et capable de se défendre et de protéger ses enfants », a déclaré Lapid dans un communiqué.

Le père de Lapid, Yosef « Tommy » Lapid, est né en Serbie, mais la famille a été capturée par les nazis et envoyée dans le ghetto de Budapest.

Yosef ‘Tommy’ Lapid en 2003 (Crédit : Flash90)

Le père de Tommy a été tué dans un camp de concentration, tandis que Tommy et sa mère ont été sauvés par Raoul Wallenberg, le diplomate suédois qui a sauvé des milliers de Juifs des nazis.

Tommy Lapid s’est ensuite installé en Israël, où il est devenu un journaliste et un dramaturge réputé, avant de devenir député et ministre.

Plus tard jeudi, Lapid et son épouse Lihi ont rencontré le président Isaac Herzog et son épouse Michal à la résidence du président, a ajouté son bureau.

Herzog – qui s’était déjà heurté à Lapid lorsque celui-ci dirigeait le parti travailliste – a félicité le Premier ministre entrant et lui a offert son « aide et son soutien, comme je l’ai fait avec tous les autres Premiers ministres, et de même avec vous ».

Le président Isaac Herzog rencontre le nouveau premier ministre Yair Lapid à la résidence du président à Jérusalem, le 30 juin 2022 (Crédit : Haim Zach/GPO).

« Je suis sûr que nous allons travailler ensemble avec succès », dit le président à Lapid, ajoutant que « nous avons eu quelques heurts dans le passé. »

Remerciant le président, Lapid a poliment reconnu leurs désaccords politiques passés, que Lapid qualifie de « respect[ueux] » quant à leur teneur.

« Je suis heureux que vous ayez mentionné que nous nous sommes affrontés dans le passé, parce que nous nous sommes affrontés politiquement tout en nous respectant, en gardant un langage commun, et en nous rappelant que même si nous avons des arguments, ce sont des arguments pour le bien du Ciel, ou pour le bien de l’État d’Israël », dit Lapid. « Je suis donc venu ici pour recevoir un rappel et une bénédiction pour la voie à suivre, car cela a été votre voie toute votre vie. »

Herzog a également fait remarquer que les prochaines élections, organisées à une telle proximité des quatre précédentes depuis 2019, mettent le pays sous pression et a exhorté Lapid à se rappeler que sa priorité est de diriger le gouvernement.

« Nous devons nous rappeler que, tout d’abord, il y a un pays à gérer, un pays à diriger, un pays qui doit s’occuper des besoins de ses citoyens, même s’il y a des élections », a-t-il déclaré. « Cinq élections en si peu de temps sont très malsaines pour un pays. »

Les législateurs ont approuvé la date du 1er novembre pour les prochaines élections, qui seront les cinquièmes qu’Israël organise en trois ans et demi, dans un contexte d’instabilité politique.

Lapid entrera officiellement dans le rôle de Premier ministre de transition à minuit entre jeudi et vendredi, et occupera ce poste jusqu’aux élections et jusqu’à la formation d’une nouvelle coalition.

Bennett sera le Premier ministre d’alternance. Il a annoncé mercredi qu’il ne se présentera pas aux prochaines élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...