Netanyahu abandonne l’article sur la langue arabe du projet de loi sur l’Etat juif
Rechercher

Netanyahu abandonne l’article sur la langue arabe du projet de loi sur l’Etat juif

Le projet de loi cherche à définir officiellement le caractère d’Israël comme état-nation juif dans une “loi fondamentale”

Le nom de la rue Emek Refaim inscrit en hébreu, en arabe et en anglais, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)
Le nom de la rue Emek Refaim inscrit en hébreu, en arabe et en anglais, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)

La Deuxième chaîne a annoncé lundi soir que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre du Tourisme Yariv Levin avaient décidé d’abandonner l’article controversé du projet de loi sur l’Etat-nation juif.

Cette clause définit l’hébreu comme langue officielle d’Israël et donne à l’arabe un « statut spécial » uniquement.

Le projet de loi, qui cherche à définir officiellement le caractère d’Israël comme état nation juif dans une « loi fondamentale » constitutionnelle, a été critiqué par la gauche et par les associations de défense des droits de la minorité arabe, car il nuirait au statut des minorités en Israël, et diminuait la place de la langue arabe dans les institutions publiques officielles.

A lire : L’auteur du contesté projet de loi sur “l’État juif” affirme qu’il est impartial et juste

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...