Rechercher

Netanyahu condamne les paroles anti-Ohana et anti-LGBT des rabbins

"Bien-aimé est l'homme pour avoir été créé à l'image de Dieu", a répondu le Premier ministre en citant la Mishna, un texte rabbinique fondamental

Le nouveau président de la Knesset, Amir Ohana, supervise la session plénière de la prestation de serment du nouveau gouvernement, le 29 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le nouveau président de la Knesset, Amir Ohana, supervise la session plénière de la prestation de serment du nouveau gouvernement, le 29 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rejeté dimanche les propos méprisants tenus par des rabbins israéliens de premier plan à l’égard du tout premier président de la Knesset ouvertement homosexuel et à l’égard des députés ultra-orthodoxes qui ont voté pour lui.

« Je condamne avec force les paroles prononcées contre la communauté LGBT et contre le président de la Knesset Ohana », a-t-il dit.

« Bien-aimé est l’homme pour avoir été créé à l’image de Dieu », a-t-il continué en citant la Mishna, un texte rabbinique fondamental.

« Tous les hommes sont créés à l’image de Dieu », a-t-il poursuivi. « C’est le principe qui a été présenté par notre peuple à l’Humanité il y a des milliers d’années et c’est également le principe qui nous guide aujourd’hui. »

Le grand rabbin de Jérusalem Shlomo Amar pendant les fêtes de la journée de Jérusalem à Jérusalem, le 2 juin 2019 (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

« Ces abominations sont aujourd’hui mises en avant. C’est une honte. Une honte absolue », a déclaré Shlomo Amar, ex-grand rabbin séfarade d’Israël, dans un enregistrement obtenu par la Douzième chaine.

« Malheur à ceux qui entendent ces choses. C’est insupportable. Ils les nomment à des postes considérés comme importants. Ils ont perdu toute dignité », a ajouté celui qui est grand rabbin de Jérusalem, sans jamais mentionner le nom d’Ohana.

« Ils ont fait des défilés pour montrer leur fierté, et maintenant ils les nomment… Dieu ait pitié de nous », a dit Amar.

« Je vais éviter de donner des noms parce que, malheureusement, il semble que même les gens réputés craindre Dieu ont soutenu [cette nomination]. C’est une grande honte [que ceux qui] représentent la Torah et le judaïsme… Dieu ait pitié de nous. »

Le rabbin Meir Mazuz, influent rabbin haredi proche de plusieurs membres du gouvernement, avait déclaré samedi que Ohana était « contaminé par une maladie », et avait insinué que le drame au mont Meron, en 2021, était due à l’orientation sexuelle d’Ohana.

Le rabbin Meir Mazuz s’exprime lors d’une conférence de presse du parti politique « Yachad » à Bnei Brak, le 27 mars 2019. (Crédit : Yehuda Haim/Flash90)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.