Netanyahu : l’accord d’armement entre l’Inde et Israël à nouveau d’actualité
Rechercher

Netanyahu : l’accord d’armement entre l’Inde et Israël à nouveau d’actualité

Un accord portant sur une somme de 500 millions de dollars avait été passé avec le fabricant d'armes israélien Rafael, puis annulé à la veille du déplacement du Premier ministre

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara sont accueillis par le Premier ministre indien Narenda Modi à Gujarat, en Inde, le 17 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)
Le premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara sont accueillis par le Premier ministre indien Narenda Modi à Gujarat, en Inde, le 17 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

 

Un important d’envergure portant sur des ventes d’armes, qui avait été annulé est à nouveau d’actualité, a indiqué mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux journalistes qui l’accompagnent, au terme du troisième jour de son séjour en Inde.

Le fabricant d’armement Rafael Advanced Defence Systems devait vendre des missiles Spike à l’Inde pour un montant d’un demi-milliard de dollars, mais la convention avait été annulée quelques jours avant le départ de Netanyahu à Delhi, jetant une ombre sur le voyage.

« Ils autorisent à nouveau l’accord de Spike », a déclaré Netanyahu alors que son avion partait d’Ahmedabad pour Bombay, où il a passé la journée avec son homologue indien Narendra Modi.

Netanyahu a déclaré que les détails étaient en cours d’élaboration, ce qui soulève des questions concernant l’accord final. On ignore s’il sera aussi important que l’accord annulé sur les armes.

Mais le Premier ministre a insisté sur le fait que les perspectives de l’opération étaient « très positives ».

Netanyahu a annoncé la nouvelle comme la pièce maîtresse d’une série de réalisations au cours de son voyage de cinq jours chez le géant asiatique.

Il n’y a pas eu de confirmation immédiate de New Delhi.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la cérémonie d’accueil à la résidence présidentielle à New Delhi, le 15 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le Premier ministre avait emmené avec lui 130 chefs d’entreprise israéliens en Inde, y compris des représentants de Rafael, dans l’espoir de renforcer les relations commerciales, en organisant une série de sommets destinés à accélérer le commerce.

Les relations commerciales entre l’Inde et Israël s’élèvent 5 milliards de dollars par an, majoritairement dans le cadre de transactions portant sur les armes et les diamants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...