Netanyahu : Nasrallah est « gêné » de la réussite d’Israël à détruire les tunnels
Rechercher

Netanyahu : Nasrallah est « gêné » de la réussite d’Israël à détruire les tunnels

Le Premier ministre a déclaré que le groupe terroriste se trouvait en difficulté après les sanctions réimposées sur l’Iran

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet du gouvernement au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 6 janvier 2019 (Alex Kolomoisky/Yedioth Ahronoth/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet du gouvernement au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 6 janvier 2019 (Alex Kolomoisky/Yedioth Ahronoth/Pool)

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, était « gêné » par la réussite d’Israël à identifier et à détruire une série de tunnels d’attaque transfrontaliers en provenance le Liban. Il a également déclaré que le groupe terroriste basé au Liban rencontrait des difficultés financières après les sanctions imposées sur son allié iranien.

« Hier, Nasrallah a brisé le silence. Il est gêné pour trois raisons. Tout d’abord, à cause de notre énorme réussite dans l’Opération bouclier du nord, a déclaré le Premier ministre en ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet, dans une référence à la campagne militaire d’Israël pour démanteler l’infrastructure souterraine du groupe terroriste chiite.

« Lui et ses hommes ont investi des efforts énormes dans l’arme surprise des tunnels, y compris en les creusant – contrairement à ce qu’il a déclaré – au cours des récentes années et des récents mois. En l’espace de six semaines, nous l’avons complètement privé cette arme », a déclaré Netanyahu.

« Deuxièmement, Nasrallah est gêné par des problèmes financiers. La politique, que nous avons préconisée, de renouveler les sanctions contre l’Iran est la politique adoptée par le président Trump de manière claire et nette. Cette politique a fortement réduit les sources de financement pour l’Iran et ses alliés, en tout premier lieu le Hezbollah ».

« Et troisièmement, Nasrallah est gêné par notre détermination. Le Hezbollah se trouve confronté à la force mortelle de Tsahal, et croyez-moi, Nasrallah a de bonnes raisons de ne pas vouloir sentir nos coups », a ajouté Netanayahu.

Samedi, Nasrallah, chef du groupe terroriste du Hezbollah, a dit que l’opération d’Israël pour trouver et détruire les tunnels d’attaque transfrontaliers indiquait un échec des renseignements. Il a affirmé que les projets du groupe pour une invation de la Galilée restaient intacts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...