Rechercher

Noa Kirel porte une tenue à l’effigie de Kanye West en guise de « message au monde »

La pop star israélienne a défilé sur le tapis rouge de MTV en Allemagne en faisant une démonstration de mode accrocheuse contre les propos antisémites du rappeur

Noa Kirel lors des European MTV Awards 2022 à Dusseldorf, en Allemagne, le 13 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/ Martin Meissner)
Noa Kirel lors des European MTV Awards 2022 à Dusseldorf, en Allemagne, le 13 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/ Martin Meissner)

La pop star israélienne Noa Kirel est arrivée aux European MTV Awards 2022 à Dusseldorf, en Allemagne, dimanche, vêtue d’une tenue à l’effigie du rappeur Kanye West et arborant des dizaines de chaînes en or avec l’étoile de David et le symbole « Hai ».

West, également connu sous le nom de Ye, s’est attiré de sévères critiques et dénonciations pour une série de commentaires antisémites ces dernières semaines, qui ont également conduit plusieurs marques, dont Adidas, à abandonner leurs partenariats avec lui.

Kirel a déclaré qu’elle avait choisi de porter cette tenue comme « un article de mode avec un message pour le monde entier ; un article qui signale que je suis à la fois juive et israélienne. Nous avons connu beaucoup d’antisémitisme, notamment à la suite des déclarations de Kanye West. Je suis fière d’être une artiste israélienne qui représente Israël dans le monde », a-t-elle déclaré, selon un communiqué de la chaîne publique Kan.

Juste avant le spectacle, Kirel a publié sur sa story Instagram une photo d’elle enveloppée d’une couverture, avec la légende « Are Ye ready ? » Son styliste a déclaré à Kan que la pop star voulait « une tenue folle, quelque chose dont tout le monde se souviendrait ».

Kirel, qui représentera Israël au concours de l’Eurovision l’année prochaine, a remporté dimanche le titre de « meilleure performance israélienne » aux MTV European Awards pour la cinquième année consécutive et représentait Israël lors de l’événement.

Sa tenue accrocheuse a suscité de nombreuses discussions en ligne, de nombreux Israéliens et Juifs félicitant la chanteuse pour sa prise de position. D’autres, qui ne connaissaient pas Kirel, se sont d’abord demandé si sa tenue était un message de soutien ou de condamnation de West.

Une série de mèmes a également rapidement déferlé, beaucoup comparant Kirel à l’ancienne ministre Miri Regev, qui a arboré une robe ornée de la ligne d’horizon de Jérusalem au Festival de Cannes en 2017. D’autres ont représenté Kanye portant une tenue couverte du visage de Mergui, l’ex-petit ami de Kirel.

Miri Regev porte une robe représentant Jérusalem sur le tapis rouge lors de l’ouverture du festival de Cannes, le mercredi 17 mai 2017. (Capture d’écran : Dixième chaîne)

Kirel, 21 ans, est l’une des chanteuses de pop les plus célèbres d’Israël, connue pour ses tubes « Pouch », « Million Dollar » et « Tikitas ». Elle est régulièrement sollicitée pour des événements dans tout Israël et fait l’objet d’une intense couverture paparazzi. Kirel a terminé son service militaire au début de l’année après avoir fait partie de la « filière des talents », se produisant pour les troupes et poursuivant une carrière en même temps.

West, quant à lui, a été mêlé à une controverse depuis le défilé de Balenciaga à la Fashion Week de Paris le mois dernier, au cours duquel il a présenté une ligne de chemises « White Lives Matter ».

Le slogan controversé a été décrit par l’Anti-Defamation League (ADL) comme une « phrase suprémaciste blanche ».

Depuis lors, le rappeur et magnat de la mode a exprimé des sentiments antisémites sur les réseaux sociaux et dans des interviews, jurant notamment d’attaquer les Juifs à coups de « death con 3 » et affirmant qu’il est la cible d’une « mafia médiatique juive clandestine ».

Il a été temporairement suspendu de Twitter et d’Instagram et a été abandonné par Adidas, son agence artistique CAA et le studio MRC.

Kanye West arrivant à la Vanity Fair Oscar Party, à Beverly Hills, en Californie, le 9 février 2020. (Crédit : Evan Agostini/Invision/AP/Dossier)

Samedi, « Saturday Night Live » a diffusé une émission dans laquelle l’humoriste Dave Chappelle a abordé la controverse entourant West et a semblé le défendre.

Dans son long monologue, Chappelle, qui s’est converti à l’islam au début des années 1990, a repris les arguments qu’il reprochait à West, soulignant qu’il n’était pas antisémite tout en affirmant que « ce n’est pas une chose folle de penser » que les Juifs contrôlent Hollywood et insinuant que les Juifs ont fait des Noirs des boucs émissaires pour leurs traumatismes passés.

L’équipe du Times of Israel et JTA ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...