Rechercher

« Nous formons une famille » : Pour Rosh HaShana, Lapid appelle à l’unité des Juifs

Le Premier ministre espère que les Juifs sauront se rappeler qu'ils sont "un peuple, avec une histoire et un foyer communs" ; tous les leaders politiques adressent leurs vœux

Le Premier ministre Yair Lapid porte un toast lors une réunion du Conseil ds ministres, à Jérusalem, le 18 septembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Yair Lapid porte un toast lors une réunion du Conseil ds ministres, à Jérusalem, le 18 septembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

En appelant à l’unité, le Premier ministre Yair Lapid a souhaité dimanche un joyeux Rosh HaShana aux Juifs du monde entier.

« Mon espoir pour le peuple juif, cette année, est que nous nous souvenions que nous formons une famille », a déclaré Lapid dans une déclaration vidéo en anglais, à quelques heures seulement du début des fêtes, ce dimanche soir.

« Peu importe que l’on soit orthodoxe, laïc, réformateur ou conservateur.
Peu importe notre synagogue, et que l’on prie ou pas. Peu importe notre lieu de naissance ou la langue que nous parlons », a poursuivi le Premier ministre. « Nous formons un peuple, avec une histoire commune, avec un foyer commun. »

Lapid a invité les Juifs à se concentrer sur ce qu’ils avaient en commun et à envisager plus paisiblement leurs différences.

« C’est ce que fait une famille », a-t-il ajouté.

« Cette année, écrivons le prochain chapitre de notre histoire, un chapitre d’unité », a-t-il dit, souhaitant aux Juifs une bonne année au nom du gouvernement israélien.

Le Premier ministre suppléant, Naftali Bennett, à qui Lapid a succédé en qualité de Premier ministre après l’effondrement de leur coalition en juin, a abordé un thème similaire dans ses vœux de Nouvel an.

« Je souhaite à mon bien-aimé peuple d’Israël une année paisible, dans la sécurité, une année au cours de laquelle nous saurons vivre ensemble, même si nous ne sommes pas toujours d’accord, parce que nous formons une famille », a déclaré Bennett dans un communiqué.

Le président Isaac Herzog a, pour sa part, déclaré que Rosh HaShana était un moment de changement et de réflexion sur la meilleure façon de s’améliorer au cours de l’année à venir.

« Cela exige que nous approfondissions notre attention et plus encore, notre intention, pour substituer la douceur à l’amertume », a-t-il déclaré dans une déclaration vidéo en anglais.

Herzog a fait écho à Lapid et Bennett en appelant lui aussi à l’unité.

« Nous nous élevons et tombons ensemble en tant que peuple. Engageons-nous donc à être inscrits ensemble dans le Livre de Vie », a-t-il déclaré.

Le chef de l’opposition, Benjamin Netanyahu, a publié une déclaration sur un ton plus humoristique, en hébreu samedi soir, lançant un appel « personnel » dans lequel il a souhaité une bonne année à diverses personnes, s’est moqué de ses critiques politiques et a ri de son penchant pour les pistaches, avant de demander aux électeurs de soutenir son bloc de la droite religieuse lors du scrutin du 1er novembre.

Rosh HaShana, qui ouvrira l’année hébraïque 5783 et donne le coup d’envoi des fêtes, commence ce dimanche soir et se poursuivra jusqu’à mardi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...