ONU : Une Israélienne avec dystrophie musculaire élue aux droits des handicapés
Rechercher

ONU : Une Israélienne avec dystrophie musculaire élue aux droits des handicapés

Netanyahu et Rivlin ont félicité Odelia Fitoussi pour avoir remporté l'une des 9 places du prestigieux panel ; l'envoyé israélien à l''ONU a salué le "triomphe de l'esprit humain"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Odelia Fitoussi au siège de l'ONU à New York. (Autorisation de la Mission israélienne auprès de l'ONU)
Odelia Fitoussi au siège de l'ONU à New York. (Autorisation de la Mission israélienne auprès de l'ONU)

Une Israélienne atteinte de dystrophie musculaire a été élue lundi pour siéger à un comité des Nations unies sur les droits des personnes handicapées.

Odelia Fitoussi, 43 ans, est la première Israélienne à siéger au comité. Elle a été élue à l’une des neuf places disponibles, bénéficiant du soutien de 109 pays, selon la Mission d’Israël auprès des Nations unies à New York.

« Je suis sûr que votre voix importante aux Nations unies aura une influence positive sur les personnes #handicapées dans le monde entier. Nous sommes si fiers de vous ! » a tweeté le président Reuven Rivlin mardi matin.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé Mme Fitoussi, qui est née avec une maladie neuro-musculaire génétique connue sous le nom de SMA2, pour lui dire qu’il apprécie ses « capacités et compétences qui l’ont conduite à être élue à un poste important et significatif sur la scène internationale », selon une lecture de l’appel fournie par son bureau.

Le Comité des Nations unies pour les droits des personnes handicapées, [UN Committee on the Rights of Persons with Disabilities, ou CRPD], est un organe d’experts indépendants chargé de surveiller l’application de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, qui a été signée par presque tous les pays du monde.

« Je me sens privilégiée d’être membre de la CRPD, ce lieu où Israël a été un partenaire dans la création d’un nouveau langage pour les personnes handicapées, un langage de droits, de fierté pour ce que vous êtes, pour notre unicité en tant que personnes handicapées qui enrichissent la société avec tout le bien que nous avons construit », a expliqué Mme Fitoussi dans une déclaration.

Thérapeute pour enfants basée à Bat Yam, Odelia Fitoussi défend depuis longtemps les droits des personnes handicapées, notamment en œuvrant pour une meilleure intégration des enseignants handicapés dans le système éducatif.

L’ambassadeur israélien à l’ONU, Gilad Erdan, a déclaré que sa sélection l’avait « beaucoup ému » et qu’elle apportait une grande fierté à Israël.

« Cela représente un véritable triomphe de l’esprit humain », a-t-il déclaré dans un communiqué. « La vaste expérience d’Israël dans le domaine des droits des personnes handicapées contribuera grandement aux activités du comité et aura une influence positive sur la vie de nombreuses personnes dans le monde entier. Je suis sûr qu’Odelia sera une excellente ambassadrice et réalisera de grandes choses ».

Odelia Fitoussi, (en fauteuil roulant), avec le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi, (debout), au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem. (Autorisation du MAE)

Selon une déclaration conjointe de la mission de New York et du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, la candidature de Fitoussi est le résultat d’un effort diplomatique considérable.

« Fitoussi elle-même a rencontré plus de 100 diplomates du monde entier. Erdan a discuté de sa candidature lors de ses rencontres avec d’autres ambassadeurs des Nations unies et a même réussi à obtenir le soutien de représentants de certains pays arabes, qui s’abstiennent généralement de soutenir les candidats israéliens dans les organes des Nations unies », peut-on lire dans la déclaration.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...