Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Opération militaire dans la ville d’un terroriste impliqué dans la fusillade près de Maalé Adumim

L'armée a renforcé sa présence dans le secteur pour prévenir d'autres attaques terroristes ; des affrontements ont été signalés près de Bethléem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces de l'ordre et de secours israéliennes sur les lieux d'une fusillade terroriste à un poste de contrôle près de Maale Adoumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Les forces de l'ordre et de secours israéliennes sur les lieux d'une fusillade terroriste à un poste de contrôle près de Maale Adoumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Selon les autorités et des témoignages locaux, l’armée israélienne a effectué une descente dans la ville natale d’un Palestinien impliqué dans l’attaque terroriste meurtrière non loin de Jérusalem, jeudi, et s’est affrontée à des émeutiers près de Bethléem.

Une personne a été tuée et 11 autres blessées, jeudi matin, lorsque trois assaillants palestiniens ont ouvert le feu à l’arme automatique sur des automobilistes israéliens bloqués sur l’autoroute 1, près du poste de contrôle d’az-Zaayyem, non loin de la ville du même nom en Cisjordanie.

Selon Tsahal, ses soldats sont intervenus à Zaatara, d’où les trois hommes sont partis pour mener l’attaque, dans le but de procéder à des interpellations et d’interroger des suspects.

C’est de cette ville, située à l’est de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie, que sont venus Ahmed Al-Wahsh, 31 ans, accusé d’avoir perpétré l’attaque avec ses frères Muhammad Zawahra, 26 ans, et Kathem Zawahra, 31 ans, tous deux habitants du village voisin de Taamra.

L’armée a par ailleurs annoncé le renforcement de sa présence en Cisjordanie afin de prévenir d’autres attaques.

Des témoignages palestiniens et des vidéos publiés en ligne ont permis de voir des affrontements entre les soldats israéliens et les Palestiniens dans d’autres zones proches de Bethléem.

Selon l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, un Palestinien a été blessé par balle lors d’une altercation avec les soldats israéliens dans le village d’al-Dawha, au sud de Bethléem, et conduit à l’hôpital.

Selon cette même information, Tsahal est également intervenue dans le camp de réfugiés voisin de Dheisheh et dans une société de location de voitures.

La police sur les lieux d’une fusillade terroriste non loin de Maale Adumim en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean) ; En médaillon : Matan Elmaliah, 26 ans, de Maale Adumim, victime de l’attaque. (X, utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Deux des hommes armés auteurs de l’attaque de jeudi matin ont été abattus par les forces de l’ordre et des civils armés sur place. Le troisième tireur a tenté de prendre la fuite avant d’être rapidement « neutralisé » suite aux recherches menées par la police, ont fait savoir les forces de l’ordre, sans précisions sur son état de santé.

Des images publiées par la police ont permis de voir que les trois hommes étaient armés de fusils d’assaut, de mitraillettes de fortune et d’une grenade. Des témoins oculaires ont déclaré qu’ils ont couru entre les files de véhicules coincés dans les embouteillages et tiré sur les occupants de certaines voitures.

La police a diffusé des images de l’attaque, dont celles permettant de voir un agent de police en train d’abattre l’un des tireurs. Sur la vidéo, issue d’une caméra embarquée, on voit le policier, lancé à la poursuite de l’un des terroristes, ouvrir le feu.

Un jeune homme, identifié plus tard comme étant Matan Elmaliah, 26 ans, de Ma’aleh Adumim, a été tué dans la fusillade.

Une femme enceinte de 23 ans se trouve dans un état grave, et quatre autres – une femme d’une trentaine d’années, un homme de 23 ans, un homme de 51 ans et une femme de 52 ans – dans un état modéré, selon les autorités médicales.

Cinq autres personnes ont été soignées pour des blessures légères et de l’anxiété aiguë, ont-ils ajouté. Toutes les victimes ont été prises en charge par l’hôpital de Jérusalem.

Le centre hospitalier Shaare Zedek a publié un communiqué indiquant que la femme grièvement blessée se trouvait dans un état stable suite à son opération deux autres victimes dans un état modéré après des interventions chirurgicales, et deux autres encore prises en charge pour des blessures légères, a déclaré l’hôpital, sans plus de détails.

Le centre hospitalier Hadassah de Jérusalem a annoncé la prise en charge de huit blessés, dont trois ont été hospitalisés, à commencer par le réserviste Hananya Ben Shimon, 23 ans, touché par des tirs de l’un des assaillants. Ben Shimon, rentré il y a peu de la guerre dans la bande de Gaza, a été légèrement blessé.

L’hôpital a précisé que deux autres blessés, des frères âgés de 22 et 29 ans, étaient pris en charge pour des blessures légères, et que les autres avaient pu sortir.

Le réserviste Hananya Ben Shimon, 23 ans, touché par des tirs de l’un des auteurs de la fusillade terroriste meurtrière non loin de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. Ben Shimon, récemment rentré de la guerre à Gaza, a été légèrement blessé dans l’attaque et hospitalisé au centre hospitalier Hadassah de Jérusalem. (Crédit : Porte-parole du centre hospitalier Hadassah)

L’attentat terroriste s’est produit en pleine guerre d’Israël contre le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza.

Le Hamas a publié une déclaration pour se réjouir de l’attaque et qualifier la fusillade meurtrière de « réponse naturelle » à la guerre à Gaza, ont rapporté les médias arabophones.

Les tensions en Israël et en Cisjordanie sont vives depuis le 7 octobre dernier, date à laquelle près de 3 000 terroristes venus de Gaza se sont introduits en territoire israélien pour mener une attaque sous la conduite du Hamas qui a coûté la vie à 1 200 personnes, essentiellement des civils, et fait 253 otages.

Israël a réagi par une campagne aérienne et une opération terrestre destinée à détruire le Hamas et mettre fin à son règne de 16 ans sur Gaza, et d’obtenir la libération des otages.

L’armée israélienne continue d’intervenir en Cisjordanie et la police est en état d’alerte maximale en Israël, en raison d’un risque d’aggravation des violences.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.