Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Un mort et 11 blessés dans une fusillade terroriste près de Maale Adumim

Trois terroristes originaires de Bethléem, armés de plusieurs fusils et d'une grenade, ont ouvert le feu sur des personnes circulant sur la Route 1 ; deux d'entre eux ont été abattus

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La police sur les lieux d'un attentat terroriste à l'extérieur de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Mahmoud Illean/AP Photo)
La police sur les lieux d'un attentat terroriste à l'extérieur de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Mahmoud Illean/AP Photo)

Un homme âgé d’une vingtaine d’année a été tué et 11 autres personnes ont été blessées lors d’un attentat terroriste perpétré par trois Palestiniens armés près d’un poste de contrôle entre Jérusalem et l’implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie, jeudi matin, ont indiqué la police et les services sanitaires.

Le service d’ambulance Magen David Adom (MDA) a déclaré avoir pris en charge 12 personnes au total, dont l’homme d’une vingtaine d’années, dont le décès a été prononcé sur les lieux.

La victime est Matan Elmaliach, 26 ans, originaire de Maale Adumim.

Selon la police, les trois hommes ont ont ouvert le feu avec des armes automatiques sur des Israéliens qui se circulaient sur la Route 1 en direction de Jérusalem, quelques centaines de mètres avant le checkpoint d’az-Zaayyem, près de la ville du même nom en Cisjordanie.

Matan Elmaliah, 26 ans, de Maale Adumim, a été tué lors d’un attentat terroriste sur la Route 1 le jeudi 22 février 2024. (X, utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Une femme enceinte âgée de 23 ans se trouve dans un état grave, selon une déclaration aux journalistes du Dr. Alon Schwartz, chef de traumatologie à l’hôpital Shaare Tzedek.

La femme subit une « intervention chirurgicale importante », mais son état est stable et son pronostic vital n’est pas engagé.

Interrogé sur la santé du fœtus, il déclare qu’il est « trop tôt » pour savoir s’il y aura un impact à long terme sur son développement ou sur la grossesse, mais l’examen préliminaire réalisé n’a soulevé aucune inquiétude.

Des personnes sur les lieux d’un attentat terroriste, à l’extérieur de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Outre la femme enceinte, trois autres personnes blessées dans l’attentat sont soignées à Shaare Zedek. L’un des blessés est actuellement opéré et un deuxième entrera en salle d’opération plus tard dans la journée.

Une femme âgée de 23 ans se trouve dans un état grave et quatre autres dans un état modéré, dont une femme d’une trentaine d’années, un homme de 23 ans, un homme de 51 ans et une femme de 52 ans, selon MDA.

Cinq autres personnes ont été traitées pour des blessures mineures et une pour anxiété aiguë. Toutes les victimes ont été évacuées dans des hôpitaux de Jérusalem.

Deux des tireurs ont été abattus par les forces de sécurité et des civils armés présents sur les lieux, tandis que le troisième a d’abord pris la fuite avant d’être « neutralisé » peu de temps après lors de recherches menées par la police dans la zone, selon la police. Son état de santé n’était pas encore connu.

Selon la police, les terroristes étaient armés de fusils d’assaut, de mitraillettes de fortune et d’une grenade.

La police sur les lieux d’un attentat terroriste sur la Rroute 1, près de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Les trois terroristes ont été identifiés par la police comme étant des habitants de la région de Bethléem.

Les terroristes ont été identifiés par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet comme étant Muhammad Zawahra, 26 ans, et son frère Kathem Zawahra, 31 ans, tous deux résidents du village de Taamra, dans la région de Bethléem, et Ahmed Al-Wahsh, 31 ans, résident de Zaatara, également dans la région de Bethléem.

Les armes utilisées par les terroristes palestiniens lors d’une fusillade, à proximité de Maale Adumim, le 22 février 2024. (Crédit : Police israélienne)

Kathem Zawahra avait déjà été emprisonné pour être entré illégalement en Israël, selon le Shin Bet.

Le Hamas a publié une déclaration faisant l’éloge de l’attaque terroriste près de  et qualifiant la fusillade meurtrière de « réponse naturelle » à la guerre à Gaza, selon les médias en langue arabe.

« Cette opération héroïque est une réponse naturelle aux massacres et aux crimes perpétrés par l’occupant dans la bande de Gaza et en Cisjordanie », a déclaré le groupe terroriste à propos de l’attaque, en faisant référence à Israël.

La déclaration fait également référence au prochain mois de Ramadan et aux efforts d’Israël pour minimiser les risques de sécurité pendant les vacances, en disant que « l’invasion de Jérusalem par l’occupation et ses plans pour empêcher les fidèles d’atteindre la mosquée Al-Aqsa pendant le Ramadan ne lui apporteront pas la sécurité ».

Le ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, est arrivé sur les lieux de l’attaque terroriste de la Route 1 entre Jérusalem et Maale Adumim.

« Une catastrophe extrême a été évitée ici, grâce à la police et aux citoyens armés », a déclaré à la presse Ben Gvir sur les lieux de l’attaque.

« Nous faisons en sorte de délivrer toujours plus de permis de port d’arme. Aujourd’hui, je crois que tout le monde comprend bien que les armes sauvent des vies », a poursuivi le ministre d’extrême droite.

« Il y a de cela six mois, je disais que le droit à la vie était plus important que le droit à la libre circulation des habitants de l’Autorité palestinienne », a-t-il ajouté, en insistant à nouveau. « Le droit à la vie des habitants juifs de Cisjordanie est plus important que la liberté de mouvement des habitants de l’Autorité palestinienne. »

« Je souhaite de plus en plus de points de contrôle et de restrictions. Nos ennemis ne cherchent pas d’excuses, nos ennemis veulent juste nous faire du mal », a-t-il conclu.

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a exigé l’approbation d’un plan prévoyant la construction de milliers de nouveaux logements à Maale Adumim et dans les implantations voisines, en réponse à la fusillade meurtrière.

« La grave attaque contre Maale Adumim doit donner lieu à une réponse sécuritaire décisive, mais aussi à une réponse de la part des implantations », a-t-il écrit sur X, anciennement Twitter.

« Je demande au Premier ministre d’approuver la convocation du conseil supérieur de planification et d’approuver immédiatement les plans de milliers de logements à Maale Adumim et dans toute la région », a-t-il écrit, en faisant référence à l’organe du ministère de la défense chargé d’autoriser la construction en Cisjordanie.

« Nos ennemis savent que toute atteinte à notre intégrité entraînera une augmentation des constructions et du développement, et un renforcement de notre contrôle sur l’ensemble du pays. »

La police a diffusé des images de la fusillade de ce matin, montrant un de ses agents en train de tirer sur l’un des tireurs.

La vidéo, qui provient d’une caméra embarquée, donne à voir le policier lancé à la poursuite de l’un des terroristes et ouvrir le feu.

Une autre vidéo montre le terroriste armé :

Cette attaque terroriste s’inscrit dans le cadre de la guerre menée par Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Les tensions en Israël et en Cisjordanie sont vives depuis le 7 octobre, date à laquelle quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël par la frontière de Gaza lors d’une attaque menée par le Hamas, tuant au moins 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant 253 otages.

Israël a répondu à à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire menée contre des Juifs depuis la Shoah par une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza visant à anéantir le Hamas, à mettre fin à son règne de seize ans à Gaza et à libérer tous les otages.

L’armée israélienne a poursuivi ses opérations en Cisjordanie et la police a été mise en état d’alerte en Israël, compte tenu des craintes d’une éventuelle escalade des violences.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.