Options binaires/Forex : une arnaque israélienne à laquelle on doit mettre fin
Rechercher

Options binaires/Forex : une arnaque israélienne à laquelle on doit mettre fin

Edito du Times of Israel : Dans les jours qui ont suivi l'article sur l'immense fraude au Forex et aux options binaires, nous avons été contactés par de nombreuses personnes dont les vies ont été gâchées par cette arnaque. Maintenant, nous appelons les autres à nous aider à y mettre fin.

Immeubles de bureaux à Herzliya Pituach, le 12 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Immeubles de bureaux à Herzliya Pituach, le 12 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le 23 mars, The Times of Israel a publié : « Les loups de Tel Aviv : la vaste et immorale arnaque du Forex dévoilée » – une vaste enquête bouleversante sur la fraude généralisée dans un secteur connu en Israël sous le nom d’ « options binaires » et « forex ».

Le reportage de Simona Weinglass a établi que la majeure partie de cette industrie, qui emploie des milliers de personnes – dont de nombreux jeunes, beaucoup d’entre eux des immigrants – ne représente rien de plus que du vol.

Loin d’investir dans un processus d’achat d’options classique et légitime, les clients malheureux de ces entreprises frauduleuses jouent en fait leur argent dans ce qui pourrait être considéré comme un casino malhonnête.

Prenant contact avec des clients naïfs en se présentant comme des entreprises responsables et en leur proposant la possibilité de faire de l’argent en échangeant des options sur les matières premières, les entreprises frauduleuses dans cette industrie se sont fait des centaines de millions de dollars, peut-être même des milliards.

Ils se nourrissent de clients attirés par des annonces alléchantes de devenir rapidement riche en ligne. Ils ont été attirés par des courriels et à travers des appels téléphoniques. Via une variété de ruses, les clients sont convaincus de placer leur argent sur un pari pour savoir si un produit va augmenter ou diminuer en valeur.

En théorie, ils gagnent de l’argent si leur pari se révèle exact et perdent leur jeu si ce n’est pas la cas. En fait, les clients perdent presque toujours leur argent, tôt ou tard – parce que les entreprises cumulent les chances contre eux, ou refusent tout simplement de rendre leur argent jusqu’à ce qu’ils aient tout perdu, ou donnent des informations erronées de la valeur de l’actif.

Contrairement à des courtiers respectables qui facturent une commission et qui ont tout intérêt à ce que leurs clients se fassent de l’argent, ces entreprises frauduleuses dépendent de la perte de leurs clients.

Une minorité des victimes de ces entreprises frauduleuses sont des Israéliens. La majorité de ses victimes vivent à l’étranger.

Les régulateurs israéliens ont été déraisonnablement laxistes dans la lutte contre la fraude, qui existe depuis plusieurs années. L’autorité israélienne des Valeurs mobilières a indiqué ces derniers jours qu’elle allait enfin interdire les options binaires, mais pas les entreprises elles-mêmes.

Cependant, comme notre article l’a souligné, une telle interdiction ne contraindrait pas les entreprises qui escroquent les clients en Israël. Des entreprises basées en Israël seront libres de continuer à escroquer leurs clients à l’étranger. Déjà, la plupart des entreprises impliquées adaptent leurs activités en conséquence.

Les autorités répressives surchargés d’Israël semblent paralysés par le défi que représente la lutte contre le crime mis en place en Israël et à l’étranger et perpétré sur Internet. Les politiciens israéliens se sont montrés, curieusement et de manière inquiétante, peu enclins à aborder le phénomène.

L’escroquerie aux options binaires montre malheureusement le côté sombre de la capacité d’Israël pour les entreprises de « la nation start-up ». Plutôt que d’être une force pour le bien, dans ce cas, l’innovation israélienne est utilisée pour permettre le vol.

Par exemple, une compétence tout à fait légitime des Israéliens dans l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est ici utilisée dans la manipulation sophistiquée du moteur de recherche de Google, de sorte que les entreprises qui commettent cette fraude arrivent en tête des recherches Google, pour attirer de nouveaux clients.

Cela crée une panne d’information de proximité, où les clients potentiels et les employés potentiels n’ont presque pas idée de ce à quoi ils ont affaire.

En effet, l’industrie est tellement capable de manipuler Google que toute personne essayant de faire des recherches de l’industrie est dirigée vers des sites prétendument informatifs qui sont souvent gérés par ces entreprises corrompues et leurs filiales.

Malheureusement, les fraudeurs israéliens ont déjà terni la réputation du pays à l’étranger avec des escroqueries telles que la vente agressive de produits de la mer Morte excessivement chers dans les centres commerciaux, ainsi qu’avec l’arnaque complexe impliquant des serruriers dans certaines parties des États-Unis qui repose également sur la manipulation de Google et d’autres moteurs de recherche.

L’ampleur de la fraude sur les options binaires, cependant, réduise ces escroqueries, tant dans son cynisme que dans les sommes colossales d’argent impliquées. Plus loin cela ira, plus cela endommagera la réputation d’Israël.

Dans les quelques jours qui ont suivi la publication de notre article, The Times of Israel a été contacté par de nombreuses personnes dont la vie a été gâchée par cette fraude. Nous allons parler d’eux et suivre leurs histoires. The Times of Israel pense que certains des secrets les plus sombres de l’industrie doivent être révélés.

Nous invitons les autres personnes qui ont travaillé dans l’industrie ou qui ont été flouées à nous contacter par courriel à office@timesofisrael.com

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...