Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Pakistan : 50 manifestants anti-Israël arrêtés pour l’incendie d’un KFC

La majorité des hommes n'étaient affiliés à aucun groupe, mais certains appartenaient au TLP, un parti islamiste à l'origine de violentes manifestations anti-françaises en 2020 et 2021

Vue générale du restaurant ravagé de la chaîne américaine de restauration rapide KFC, incendié par des manifestants pro-palestiniens protestant contre Israël dans la ville de Mirpur, dans la région du Cachemire administrée par le Pakistan, le 30 mars 2024. (Crédit : AFP)
Vue générale du restaurant ravagé de la chaîne américaine de restauration rapide KFC, incendié par des manifestants pro-palestiniens protestant contre Israël dans la ville de Mirpur, dans la région du Cachemire administrée par le Pakistan, le 30 mars 2024. (Crédit : AFP)

Plus de cinquante hommes ont été arrêtés au Pakistan après qu’une foule violente et chantant des slogans anti-Israël a saccagé et mis le feu à un restaurant de la chaîne de restauration américaine KFC, a annoncé samedi la police locale.

Le Pakistan, pays musulman d’Asie du Sud, soutient massivement les Palestiniens depuis le début de la riposte militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Des partis islamistes ont appelé au boycott des produits israéliens, et ont critiqué les États-Unis et les autres pays occidentaux pour leur soutien à Israël.

L’incident s’est produit vendredi soir dans la ville de Mirpur (nord-est), dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan.

La foule s’est rassemblée après la prière du soir, en ce mois de ramadan, sur la principale artère de Mirpur. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent une banderole proclamant « libérez la Palestine » et scandant des slogans contre Israël.

Au plus fort de la mobilisation, près de 400 personnes étaient rassemblées et des heurts violents les ont opposées à la police, jusque tardivement dans la nuit, a indiqué à l’AFP Kamran Mughal, le chef de la police de Mirpur.

Le personnel de sécurité inspectant le restaurant endommagé de la chaîne de restauration rapide américaine KFC, incendié par des protestataires pro-palestiniens manifestant contre Israël dans la ville de Mirpur, au nord-est de la région du Cachemire administrée par le Pakistan, le 30 mars 2024. (Crédit : AFP)

« Nous leur avions dit qu’ils ne pouvaient manifester que dans certains endroits. Mais quand leur nombre a commencé à croître, ils se sont dirigés vers le KFC », a-t-il expliqué.

D’autres vidéos de l’intérieur du restaurant montrent des vitres brisées, du mobilier cassé et des équipements endommagés. La foule a mis le feu au bâtiment, sans parvenir à l’incendier totalement.

Neuf policiers ont été blessés par des pierres jetées par les manifestants et plus de cinquante hommes ont été arrêtés, a précisé Mughal.

Le propriétaire du restaurant, Chaudhary Saeed, a indiqué à l’AFP avoir envoyé une semaine plus tôt à l’administration une vidéo qui montrait un groupe d’une dizaine d’hommes, en majorité jeunes, préméditant l’attaque.

« Nous sommes ici parce que notre mission est de fermer le KFC vendredi prochain. Nos frères et soeurs [à Gaza] sont soumis à la cruauté », pouvait-on entendre l’un d’entre d’eux déclarer. « Pas de produits israéliens, pas de Coca », a ajouté un autre, sous les applaudissements.

La majorité des manifestants n’étaient affiliés à aucun groupe, mais la police a confirmé que certains appartenaient au Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP), un parti islamiste à l’origine de violentes manifestations anti-françaises en 2020 et 2021.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.