Rechercher

Pape, ONU et Croix-Rouge mobilisés par Israël pour libérer des prisonniers de Gaza

Le ministère des Affaires étrangères israélien s'est adressé, mardi, aux décideurs de la communauté internationale pour obtenir la libération de ses prisonniers aux mains du Hamas

Le pape François reçoit les familles israéliennes de détenus à Gaza, au Vatican, le 21 décembre 2022. (Crédit : Ambassade d’Israël au Vatican)
Le pape François reçoit les familles israéliennes de détenus à Gaza, au Vatican, le 21 décembre 2022. (Crédit : Ambassade d’Israël au Vatican)

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré, mardi, avoir adressé un courrier aux principaux dirigeants d’organisations internationales, leur demandant d’agir « urgemment » pour obtenir la libération des civils et des dépouilles de soldats israéliens des mains du groupe terroriste du Hamas, dans la bande de Gaza.

Ce courrier a été adressé au pape François, au Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres, à la présidente de la Croix-Rouge Mirjana Spoljaric Egger, au directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ainsi qu’à d’autres hauts responsables de l’ONU.

La nouvelle est sortie un jour après la publication d’une vidéo du Hamas, supposée montrer le prisonnier Avera Mengistu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait savoir qu’Israël estimait la vidéo authentique.

Le ministère a invité les dirigeants internationaux à condamner le Hamas, rappelant que Mengistu était détenu depuis plus de huit ans « en violation flagrante du droit international humanitaire, sans informations sur son état de santé ni moyen de contacter sa famille ou recevoir des visites de la Croix-Rouge ».

Le civil Hisham al-Sayed est également détenu par le Hamas – le groupe terroriste palestinien a d’ailleurs publié des images de sa captivité -, comme la dépouille des soldats de Tsahal Hadar Goldin et Oron Shaul.

La déclaration du ministère des Affaires étrangères a rappelé que le pape François s’était entretenu, le mois dernier, avec les familles des quatre captifs, s’engageant à oeuvrer en faveur de leur libération.

Décrivant leur retour comme une « obligation morale » du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, a déclaré : « Nous continuerons d’agir ainsi sur la scène internationale pour montrer la cruauté du groupe terroriste du Hamas jusqu’à ce que nos prisonniers aient retrouvé leurs proches. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.