Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Pas d’attaque sur des troupes américaines depuis la trêve Israël-Hamas – Pentagone

Depuis la mi-octobre, les forces américaines en Irak et en Syrie ont été la cible de plus de 70 attaques de missiles, de roquettes et de drones, attribuées à des groupes affiliés à l'Iran

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken rencontrant le détachement des gardes de sécurité de l'ambassade du US Marine Corps, à Bagdad, en Irak, le 5 novembre 2023. (Crédit : Jonathan Ernst/Pool/AFP)
Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken rencontrant le détachement des gardes de sécurité de l'ambassade du US Marine Corps, à Bagdad, en Irak, le 5 novembre 2023. (Crédit : Jonathan Ernst/Pool/AFP)

Les attaques auparavant quasi quotidiennes sur les troupes américaines stationnées en Irak et en Syrie ont cessé depuis l’entrée en vigueur vendredi de la trêve entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas, a indiqué mardi le Pentagone.

« Il n’y a eu aucune attaque sur les forces américaines en Irak et en Syrie depuis le 23 novembre », veille du début de la trêve, a déclaré lors d’une conférence de presse le porte-parole du Pentagone, le général Pat Ryder.

Jusqu’à cette date et depuis la mi-octobre, les forces américaines dans les deux pays avaient été la cible de plus de 70 attaques de missiles, de roquettes et de drones, attribuées par Washington à des groupes affiliés à l’Iran.

Une soixantaine d’Américains ont été blessés dans ces attaques, intervenues depuis le déclenchement de la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

Des groupes armés proches de l’Iran menacent de s’en prendre aux forces américaines déployées au Moyen-Orient en raison du soutien que Washington apporte à Israël dans ce conflit.

Ces dernières semaines, la plupart des attaques contre les soldats américains et de la coalition ont été revendiquées par un groupe appelé « Résistance islamique en Irak », sur des chaînes Telegram proches des groupes armés pro-Iran.

Les Etats-Unis comptent environ 900 soldats en Syrie et près de 2 500 en Irak pour combattre l’organisation jihadiste Etat islamique.

En parallèle, le général Pat Ryder a annoncé mardi que, dans le cadre de la trêve entre Israël et le Hamas, les Etats-Unis avaient cessé de faire voler des drones au-dessus de Gaza dans le but de retrouver des otages.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.