Pays-Bas : un auditeur critique les Juifs à la radio pendant 8 minutes
Rechercher

Pays-Bas : un auditeur critique les Juifs à la radio pendant 8 minutes

Le radiodiffuseur BNNVara s'est excusé pour ce passage à l'antenne, durant lequel l'auditeur a déclaré que le monde était dirigé par "un judaïsme cupide" qui "doit être exterminé"

Illustration : un studio de radio. (Crédit : YouTube)
Illustration : un studio de radio. (Crédit : YouTube)

AMSTERDAM — Une radio néerlandaise, financée par les fonds publics, a déclaré qu’elle n’aurait pas dû autoriser un auditeur qui avait appelé la radio se plaindre pendant plusieurs minutes sur la « cupidité juive » et le besoin de « l’exterminer ».

L’auditeur, qui s’est présenté comme Mario, a appelé NPO Radio 1 vers 5 heures du matin mardi pendant l’émission « Gaan ! », a déclaré que le monde était dirigé par « un judaïsme cupide » qui « doit être exterminé ». Le radiodiffuseur qui produit l’émission, BNNVara, a déclaré dans un communiqué que « l’auditeur n’aurait pas du avoir l’opportunité d’exprimer un sentiment antisémite » à la radio.

Les propos de Mario évoquaient les théories du complot antisémites. Il a été encouragé par l’animateur de l’émission Morad El Ouakili à élaborer ses propos.

Durant l’entretien en néerlandais, Mario a proféré des injures contre les Juifs en anglais. Ouaskili lui a demandé : « Je ne comprends pas bien ce que vous dites » et « Qu’entendez-vous par ‘Jewry’? »

Après 8 minutes d’antenne, Ouaskili a remercié Mario pour son appel et mis fin à l’entretien.

« Nous nous excusions pour cette diffusion », a écrit BNNVara.

El ouaskili a déclaré : « J’ai posé des questions par curiosité et c’était déplacé, je m’en excuse. »

BNNVara avait déjà été visé par des accusations d’antisémitisme par le passé.

L’an dernier, le radiodiffuseur s’est défendu contre des accusations portant sur une parodie de la chanson israélienne « TOY », primée à l’Eurovision, qui comprenait une référence sur les dépenses par Israël pour « tuer des Palestiniens ».

En 2012, le radiodiffuseur Vara, qui a fusionné avec la BNN en 2014, a accusé Israël de pratiquer des « crimes rituels ». La radio avait diffusé une parodie d’un discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui avait été détourné pour lui faire dire dans un discours fluide et réaliste : « Nous essayons de maximiser le nombre de victimes civiles. On préfère ça. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...