Plainte contre Ikea après la publication d’un catalogue sans femmes en Israël
Rechercher

Plainte contre Ikea après la publication d’un catalogue sans femmes en Israël

Daté de 2017, ce catalogue était destiné à la communauté ultra-orthodoxe israélienne

Un magasin IKEA à Rishon Lezion, Israël (Avec l'aimable autorisation d'Ikea Israël)
Un magasin IKEA à Rishon Lezion, Israël (Avec l'aimable autorisation d'Ikea Israël)

Le premier magasin israélien d’IKEA a ouvert ses portes dans la ville côtière de Netanya en 2001, s’en sont suivies d’autres ouvertures à Rishon LeZion, dans le centre du pays, à Kiryat Ata au nord et à Beer Sheva, dans le sud.

Aujourd’hui Ikea est poursuivi en justice, selon la presse israélienne « pour discrimination sexuelle » rapporte le HuffPost Maghreb.

En cause, un catalogue daté de 2017 destiné à la communauté ultra-orthodoxe en Israël « qui avait délibérément occulté la présence de femmes et de filles dans les photos ».

« Deux ans plus tard, la branche israélienne du géant suédois est accusée de ‘nuire aux femmes’, selon le Centre israélien d’action religieuse (IRAC) à l’origine de la plainte déposée ».

“L’exclusion totale des femmes et des filles du catalogue envoie le message grave et dur que les femmes n’ont aucune valeur et que leur présence pose problème, même dans l’espace de la maison familiale représenté dans le catalogue”, indique la plainte reprise par le quotidien israélien, cité par le HuffPost.

Selon Courrier International, citant Haaretz, une pétition demande « une indemnisation pour près de 10 000 femmes (de la communauté réformée, ndlr), à hauteur de 1 500 shekels (360 euros) par personne. En outre, ils exigent qu’Ikea distribue désormais son catalogue habituel « avec hommes et femmes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...