Rechercher

Plus de 2 millions de touristes en Israël en 2022 depuis la reprise post-Covid

Les touristes israéliens sont plus nombreux que les touristes étrangers à séjourner dans les hôtels, le nombre de chambres ayant fortement augmenté

Des personnes se baignent dans la mer Morte près d'une station balnéaire à Ein Bokek, en novembre 2022. (Yuriy Komarov via iStock by Getty Images)
Des personnes se baignent dans la mer Morte près d'une station balnéaire à Ein Bokek, en novembre 2022. (Yuriy Komarov via iStock by Getty Images)

Plus de 2 millions de touristes ont visité Israël entre les mois de janvier et d’octobre et ce nombre devrait atteindre environ les 2,5 millions d’ici la fin de 2022, selon le ministère du Tourisme.

Le mois dernier, les chiffres du ministère faisaient état de quelque 2 078 000 arrivées de touristes en Israël au cours des 10 premiers mois de l’année. Si celles-ci se poursuivent au même rythme en novembre et décembre, le ministère a dit qu’il prévoyait un nombre d’arrivées compris entre 2,4 et 2,6 millions d’ici la fin de l’année.

Ces chiffres sont loin de ceux de 2019, année au cours de laquelle Israël avait accueilli quelque 4,5 millions de touristes, sa meilleure année jamais enregistrée, mais les chiffres montrent des signes prometteurs de reprise pour le tourisme entrant, selon le ministère.

Israël n’a rouvert son ciel que depuis mars, levant du même coup la plupart des restrictions de voyage liées à la pandémie de COVID. Les touristes internationaux de nationalité étrangère doivent être munis de polices d’assurance maladie couvrant les traitements COVID depuis cet été.

Les chiffres de l’industrie hôtelière indiquent également des signes de reprise. Selon le Bureau central des statistiques (CBS), 19,3 millions de séjours hôteliers ont été enregistrés entre janvier et octobre de cette année, contre 21,8 millions sur la même période en 2019.

Dans l’ensemble, le taux d’occupation des hôtels cette année et jusqu’à présent est estimé à 61 %, contre 70 % pour les neuf premiers mois de 2019. Sur les 19,3 millions de séjours hôteliers enregistrés par le CBS, 5,6 millions (29%) ont été effectués par des touristes étrangers et plus de 13 millions par des Israéliens, ou touristes nationaux. En 2019, le CBS avait relevé 10 millions de nuitées d’hôtel effectuées par des étrangers et près de 12 millions par des locaux. Selon les observateurs du secteur, un plus grand nombre d’Israéliens en vacances dans le pays restera une caractéristique du marché, même si le chiffre des entrées de touristes étrangers continue de croître.

Chambre à coucher du Lighthouse Tel Aviv (Crédit : Autorisation/Brown Hotels)

Les taux d’occupation généraux ont dépassé les 65 % tous les mois depuis mai, selon les chiffres du CBS. La reprise la plus forte a été enregistrée dans le sud d’Israël, où les taux d’occupation ont atteint 68,8 % de janvier à octobre, contre 70,9 % avant la pandémie. Les hôtels d’Eilat et de la région de la mer Morte ont affiché un taux d’occupation supérieur à 70 % pour le mois d’octobre, selon CBS.

L’occupation des hôtels de la région de Jérusalem a atteint 54,4 % en janvier-octobre, tandis qu’à Tel Aviv, les taux d’occupation ont été enregistrés à 60,7 %, en baisse par rapport à leur pic de 74,5 % en 2019.

Pour stimuler les efforts de relance du tourisme et répondre à la demande, Israël n’a cessé de travailler à l’augmentation et à la diversification du nombre de chambres d’hôtel. Selon le ministère du Tourisme, il y aurait une pénurie d’hôtels de luxe classés au niveau international, mais aussi d’hôtels modernes et moins chers à des prix plus bas. À l’heure actuelle, le secteur de l’hôtellerie en Israël est essentiellement entre les mains de sept groupes israéliens : Atlas Hotels, Brown Hotels, Dan Hotels, Fattal Hotel Group, Isrotel, Prima Hotels et Orchid Hotels. Quelques grandes chaînes hôtelières internationales ont une présence modeste que le ministère du Tourisme souhaiterait développer.

Le nouvel hôtel David Kempinski à Tel Aviv, qui surplombe la mer Méditerranée (Crédit : Autorisation/Kempinski)

Depuis décembre 2021, le ministère israélien du Tourisme cherche à encourager le hausse du nombre d’hôtels et de chambres d’hôtel, en offrant des subventions en direction des investissements dans de nouveaux hôtels et dans les extensions d’hôtels existants. Le ministère souhaite également encourager les investissements étrangers dans le secteur afin de diversifier davantage l’offre hôtelière proposée aux visiteurs.

Cette année, le ministère du tourisme prévoit d’ajouter quelque 4 500 nouvelles chambres d’hôtel, et plus de 4 000 autres sont prévues pour l’année prochaine. Une augmentation substantielle des quelque 57 000 chambres d’hôtel actuelles dans le pays, le plus grand nombre de chambres se trouvant à Jérusalem et à Eilat. Douze nouveaux hôtels devraient ouvrir en 2023, s’ajoutant aux 27 nouveaux hôtels qui devraient commencer à accueillir des clients dans les mois à venir.

Au total, 51 hôtels sont en cours de planification, car Israël compte plus que doubler le nombre de touristes qu’il accueillait avant la COVID. L’État juif veut atteindre les 10 millions de visiteurs d’ici 2030.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.