Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Plus de 20 pays désormais membres de la coalition en mer Rouge contre les Houthis

Une récente vague d'attaques menées contre des navires en mer Rouge par les Houthis avec des drones et des missiles menace de perturber les flux du commerce mondial

Un membre des forces progouvernementales lève son arme dans le port de Mokha, à l'ouest du Yémen, alors que les troupes soutenues par l'Arabie saoudite avancent pour chasser les rebelles Houthis chiites de la région de la mer Rouge, le 8 févrer 2017. (Crédit : AFP/Saleh al-Obeidi)
Un membre des forces progouvernementales lève son arme dans le port de Mokha, à l'ouest du Yémen, alors que les troupes soutenues par l'Arabie saoudite avancent pour chasser les rebelles Houthis chiites de la région de la mer Rouge, le 8 févrer 2017. (Crédit : AFP/Saleh al-Obeidi)

Plus de 20 pays ont désormais rejoint la coalition menée par les Etats-Unis et visant à défendre le trafic maritime en mer Rouge des attaques des rebelles Houthis du Yémen, a fait savoir jeudi le Pentagone.

Une récente vague d’attaques menées contre des navires en mer Rouge par les Houthis avec des drones et des missiles menace de perturber les flux du commerce mondial, les principales firmes de transport maritime ayant interrompu le passage par le détroit de Bab el-Mandeb.

Face à cela, Washington a mis sur pied en début de semaine une nouvelle force multinationale de protection maritime.

« Nous avons désormais plus de 20 nations qui se sont engagées à participer » à la coalition, a déclaré à la presse le porte-parole du Pentagone Pat Ryder.

La Grèce a annoncé jeudi faire partie de la coalition, aux côtés des premiers pays partenaires : la France, le Royaume-Uni, Bahreïn, le Canada, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège et les Seychelles.

Les Yéménites « attaquent la prospérité et le bien-être économique des nations à travers le monde », a dit Pat Ryder, les qualifiant de « bandits sur l’autoroute internationale qu’est la mer Rouge ».

Cette coalition militaire « doit faire office de gendarme routier, patrouillant en mer Rouge et dans le golfe d’Aden pour répondre aux (appels de) bateaux commerciaux qui passent par cette voie internationale vitale, et les aider si besoin », a-t-il encore déclaré, demandant encore une fois aux Houthis de cesser leurs attaques.

Un haut responsable de ce groupe soutenu par l’Iran a indiqué cette semaine que ces attaques s’arrêteraient seulement « si Israël cesse ses crimes et que la nourriture, les médicaments et le carburant parviennent à la population » de la bande de Gaza, dans le cadre du conflit entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.