Rechercher

Police : mandat d’arrêt contre un agent de mannequins accusé d’abus sexuels

Shai Avital aurait demandé à rentrer de Hongrie en Israël où il sera placé en garde à vue et interrogé sur les allégations selon lesquelles il aurait harcelé 26 jeunes femmes

L'agent de mannequins israélien Shai Avital parle avec Channel 12 news. (Capture d'écran de la vidéo)
L'agent de mannequins israélien Shai Avital parle avec Channel 12 news. (Capture d'écran de la vidéo)

Dimanche, la police aurait émis un mandat d’arrêt à l’encontre de l’agent de mannequins israélien Shai Avital, qui représente certains des meilleurs mannequins du pays, dans le cadre d’une enquête à son encontre dans laquelle il est accusé de 26 cas de harcèlement sexuel.

Avital, qui réside actuellement en Hongrie, a été sommé par les autorités israéliennes de rentrer immédiatement en Israël où il sera placé en détention et interrogé sur ces allégations, ont rapporté les médias hébraïques.

Ses avocats avaient précédemment déclaré qu’il viendrait en Israël s’il était convoqué.

La police a ouvert une enquête criminelle sur Avital en juillet, après que les médias ont rapporté qu’il avait harcelé plusieurs anciennes clientes et collègues.

Vingt-six plaintes distinctes auraient été déposées contre lui.

L’enquête, qui est menée par l’aile d’investigation du district de police de Tel Aviv, a été ouverte après que la Treizième chaîne a publié des preuves qu’Avital a envoyé des messages de menace aux mannequins, y compris des plaintes de police prêtes à être déposées, si elles l’accusaient d’abus sexuel.

Dans cette image d’illustration, l’agent de mannequins israélien Shai Avital pose pour une photo avec des mannequins lors d’un événement sur un toit à Tel Aviv, le 17 septembre 2017 (Avshalom Sassoni/Flash90 ).

Dans des textos révélés suite à une fuite, Avital semblait se vanter d’avoir des relations au sein de la police et de ne pas craindre de plaintes à son encontre.

Selon les documents publiés par le réseau, Avital a versé en 2009 120 000 shekels au mannequin Israela Avtau après l’avoir agressée sexuellement dans son bureau. L’incident a apparemment été passé sous silence, et Avital a poursuivi sa carrière d’agent.

Des messages sexuels prétendument envoyés par Avital à un certain nombre de femmes, y compris des mineures, ont également été montrés par la chaîne.

Un certain nombre de femmes ont également affirmé qu’Avital s’était exhibé devant elles, dont au moins un cas où ils ont eu des rapports sexuels par la suite, ces derniers ayant continué régulièrement, après qu’Avital a apparemment promis à la victime présumée d’être présentée dans une émission de télé-réalité populaire.

D’autres femmes l’ont accusé de les avoir touchées, embrassées et léchées de force. Les allégations concernent ces deux dernières décennies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...