Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Puma ne sera plus sponsor de l’équipe israélienne de football, décision « sans lien » avec la guerre

Le mouvement BDS s'en attribue le mérite, "une tentative pathétique" de tromper le public selon la Fédération israélienne de football

L'attaquant israélien Eran Zahavi (au centre) célèbre son 33e but national, un record, avec ses coéquipiers lors du match de football des qualifications asiatiques pour la Coupe du monde du Qatar 2022 entre Israël et la Moldavie, au stade Turner de Beer Sheva, le 12 octobre 2021. (Crédit : Jack Guez / AFP)
L'attaquant israélien Eran Zahavi (au centre) célèbre son 33e but national, un record, avec ses coéquipiers lors du match de football des qualifications asiatiques pour la Coupe du monde du Qatar 2022 entre Israël et la Moldavie, au stade Turner de Beer Sheva, le 12 octobre 2021. (Crédit : Jack Guez / AFP)

Puma a décidé de ne plus être le sponsor de la Fédération israélienne de football, décision sans lien avec la guerre entre Israël et le Hamas, a rapporté mardi le Financial Times.

Selon ce dernier, la décision du groupe allemand aurait été prise il y a de cela un an et n’aurait rien à voir avec des demandes et pressions extérieures.

En 2019, des partisans du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël avaient affiché de fausses publicités dans une des lignes du métro londonien, appelant au boycott de la société d’articles de sport Puma en raison de sa position de sponsor de l’équipe nationale d’Israël. De telles affiches avaient aussi pu être vues en France.

Les affiches comportaient le logo de Puma associé aux mots « Boycott – Virez Puma » et des photos de soldats israéliens en train d’arrêter de jeunes Palestiniens, avec le slogan « Fier sponsor de l’apartheid israélien ».

Le mouvement anti-Israël s’est attribué le mérite de la décision annoncée par Puma ce mardi, déclarant : « Le BDS fonctionne. »

La Fédération israélienne de football a nié catégoriquement l’affirmation du BDS, qu’elle a qualifiée de « tentative pathétique » de tromper l’opinion publique, toujours selon le Financial Times.

Par ailleurs, le géant de la mode Zara a présenté ses excuses suite à un « malentendu » au sujet d’une campagne publicitaire qui, selon certains, imitait des victimes de Gaza, a rapporté mardi la BBC.

La société aurait supprimé les publicités, qui présentaient des photos de mannequins tenant des mannequins dans des sacs blancs, suite à des plaintes de l’organisme de surveillance de la publicité du Royaume-Uni et d’appels au boycott.

Dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, Zara a expliqué que la séance photo était destinée à présenter « une série d’images de sculptures inachevées dans l’atelier d’un sculpteur, dans le seul but de mettre en valeur des vêtements artisanaux dans un contexte artistique ».

L’entreprise de mode a accusé les opposants de « voir dans ces publicités tout autre chose que l’intention première ».

Le mouvement de boycott contre Israël a pris de l’ampleur depuis le massacre du Hamas, le 7 octobre dernier, quand 3 000 terroristes entrés par la force en Israël depuis la bande de Gaza ont tué 1 200 personnes et fait 240 otages, presque tous civils. Israël a rapidement déclaré la guerre et a juré d’éliminer le Hamas, qui s’est ouvertement engagé à détruire l’État juif. L’offensive de Tsahal à Gaza vise à éliminer le groupe terroriste et à obtenir la libération des otages.

Dans toute la région et ailleurs dans le monde, des personnes mécontentes de la riposte israélienne s’en prennent aux marques associées à Israël et à ses alliés, notamment les États-Unis. Il n’est pas certain que de tels appels au boycott aient un réel impact sur les entreprises.

Ce phénomène s’accompagne d’appels aux États arabes pour qu’ils cessent toute relation avec Israël, tandis que des rassemblements pro-Palestine et anti-Israël ont lieu chaque semaine dans les grandes capitales.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.