Raids de Tsahal chez des éditeurs palestiniens accusés d’incitation à la violence
Rechercher

Raids de Tsahal chez des éditeurs palestiniens accusés d’incitation à la violence

L'armée a confisqué du matériel dans des maisons d'édition à Hébron afin de tenter deréprimer la provocation anti-Israélienne

Photo illustrative d'un soldat de Tsahal, le 2 mars 2015 (Crédit photo: Porte-parole de Tsahal)
Photo illustrative d'un soldat de Tsahal, le 2 mars 2015 (Crédit photo: Porte-parole de Tsahal)

Les forces de securité israéliennes ont effectué un raid dans la nuit de samedi à dimanche dans les bureaux d’éditeurs palestiniens dans la ville de Hébron en Cisjordanie, et confisqué du matériel, d’après des accusations selon lesquelles ils avaient imprimé et distribué de la propagande pour le groupe terroriste du Hamas ainsi que du contenu qui incitait à la violence contre les Israéliens.

Une vidéo postée en ligne semble montrer un convoi de véhicules de Tsahal arrivant aux sièges des maisons d’édition Infinite et Lamsat, ainsi que des bureaux endommagés et des équipements éparpillés sur le sol après le raid.

Dans le cadre des efforts déployés pour réprimer ce que Jérusalem qualifie d’incitation permanente palestinienne contre Israël, des documents imprimés et du matériel de bureau trouvés sur place ont été confisqués par Tsahal et l’administration civile de l’Unité du Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

Non loin de là, à Idhna, un village des environs de Hébron, l’armée israélienne a confisqué de nombreux fusils de fortune dans la nuit de samedi à dimanche.

L’armée a également indiqué que Tsahal et la police des frontières avaient arrêté dans la nuit de samedi à dimanche huit suspects palestiniens près de la ville palestinienne de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. Selon les sources, deux des suspects étaient des membres du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le mois dernier, l’armée israélienne avait fermé trois stations de radio palestiniennes au milieu d’accusations persistantes d’Israël que l’actuelle vague d’attaques meurtrières palestiniennes contre des Israéliens était encouragée par l’incitation à la haine et à la violence dans les médias sociaux et traditionnels.

La semaine dernière, dans ce qui semblait être un effort pour freiner les affrontements presque quotidiens entre les soldats israéliens et les Palestiniens, l’Autorité palestinienne avait demandé à son organisme de radiodiffusion de suspendre indéfiniment la programmation en Cisjordanie de la chaîne de télévision du Hamas Al-Aqsa TV.

Des observatoires israéliens ont depuis longtemps accusé Al-Aqsa TV de favoriser l’activité terroriste, d’enseigner l’antisémitisme et d’inciter à la haine contre les Israéliens, en particulier dans ses programmes pour enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...