Rechercher

Rencontre de responsables turcs et israéliens à Jérusalem avant la visite de Herzog

Dans des déclarations de janvier, M. Erdogan avait dit espérer que la visite de M. Herzog ouvre "une nouvelle voie dans les relations" entre les deux pays

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des responsables turcs et israéliens se rencontrent à Jérusalem le 17 février 2022 pour préparer la prochaine visite du président Isaac Herzog en Turquie. (Courtoisie)
Des responsables turcs et israéliens se rencontrent à Jérusalem le 17 février 2022 pour préparer la prochaine visite du président Isaac Herzog en Turquie. (Courtoisie)

Une délégation turque de haut rang s’est rendue au ministère israélien des Affaires étrangères et à la résidence du président en prévision de la visite à venir d’Isaac Herzog en Turquie.

La délégation est dirigée par İbrahim Kalın, porte-parole et conseiller principal du président turc Recep Tayyip Erdogan, et du vice-ministre des Affaires étrangères Sadate Onal. Ils ont rencontré le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, et le directeur général du bureau du président, Eyal Shviki.

Outre la visite du président, les parties discutent des relations bilatérales, qui ont beaucoup souffert au cours de la dernière décennie, mais ont montré des signes d’amélioration potentielle ces derniers mois.

Selon une déclaration conjointe du ministère des Affaires étrangères et du bureau du président, Herzog est venu à la réunion pour accueillir les invités.

Ushpiz s’est secrètement rendu en Turquie en décembre 2021 pour commencer à discuter de la visite de Herzog.

Plus tôt ce mois-ci, Erdogan a déclaré que Herzog viendrait en mars, et les deux dirigeants se sont entretenus le 6 février après que le dirigeant turc a été détecté positif au COVID-19.

Israël pourrait considérer la visite de Herzog comme une tentative pour améliorer les relations. Les principales préoccupations d’Israël sont que la Turquie permette encore aux responsables du Hamas d’opérer dans le pays, et qu’Ankara n’a de cesse de condamner Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...