Reprise de la coopération sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie
Rechercher

Reprise de la coopération sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie

Abbas avait suspendu la coordination après l'installation de nouvelles mesures de sécurité au mont du Temple suite à un attentat meurtrier

Forces de sécurité palestiniennes en patrouille à Bethléem, en 2013. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Forces de sécurité palestiniennes en patrouille à Bethléem, en 2013. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

La coopération sécuritaire entre Israël et l’Autorité palestinienne (AP) est revenue à son niveau initial après trois mois de suspension initiés par le président de l’AP, Mahmoud Abbas, pour protester contre de nouvelles mesures de sécurité imposées sur le mont du Temple, a annoncé vendredi la Deuxième chaîne.

La chaîne a indiqué que les forces palestiniennes avaient totalement repris la semaine dernière, sans donner plus de précision.

En juillet, Abbas avait suspendu la coopération sécuritaire avec Israël pour protester contre l’installation de détecteurs de métaux sur le site, une décision qui avait déclenché de vives protestations et condamnations de la part du monde musulman.

La coopération sécuritaire entre Israël et l’AP, en place depuis des années malgré des relations diplomatiques quasi gelées, est critique pour Israël comme pour le Fatah d’Abbas afin d’étouffer les violences en Cisjordanie, en particulier de la part du groupe terroriste du Hamas de la bande de Gaza.

L’AP a néanmoins continué ses arrestations des membres du Hamas en Cisjordanie, malgré le gel de la coopération entre les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes.

La reprise de la coopération a été décidée malgré la signature ce mois-ci d’un accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, qui doit mettre fin à une décennie de conflit entre les deux factions palestiniennes et permettre le retour de l’AP dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...