Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Ronen Bar a demandé aux dirigeants de tout faire pour apaiser le climat ambiant

Le chef du Shin Bet a eu une série de conversations avec Benjamin Netanyahu, Yariv Levin, Isaac Herzog, Itamar Ben Gvir et Yaïr Lapid

Ronen Bar, chef du Shin Bet, le 6 novembre 2022. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)
Ronen Bar, chef du Shin Bet, le 6 novembre 2022. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

Le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar, s’est entretenu avec de hauts dirigeants ces derniers jours pour les avertir de la nécessité d’apaiser le discours public sur la législation très controversée du gouvernement visant à remanier le système judiciaire, selon de nombreuses informations relayées lundi.

Selon la Douzième chaîne, Ynet et d’autres médias, Baren s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Justice, Yariv Levin, ces derniers jours, leur disant que « l’atmosphère s’échauffe ».

Bar aurait prévenu ces derniers que « selon une évaluation de la situation menée par le Shin Bet, il existe un potentiel croissant de violence et d’escalade au fur et à mesure que la législation avance », et les aurait donc exhortés à « tout faire pour apaiser le climat ambiant ».

Les informations ont indiqué que Bar a tenu des propos similaires au chef de l’opposition, Yaïr Lapid, dont le dispositif de sécurité a récemment été renforcé en raison du nombre croissant de menaces à son encontre. Le chef du Shin Bet a également tenu les mêmes propos au président Isaac Herzog.

Selon Ynet, une conversation similaire a eu lieu entre Bar et le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir.

Tous les dirigeants auxquels Bar s’est adressé ont été invités à réduire leur rhétorique incendiaire, par crainte d’une attaque politique contre un élu.

Samedi, le chef de la police, Kobi Shabtaï, a averti que le climat politique actuel pourrait conduire à des violences mortelles et a annoncé la création d’une équipe spéciale chargée de lutter contre l’augmentation des incidents d’incitation à la haine et à la violence.

Des manifestants exclus d’un débat à la Knesset sur le premier projet de loi de la refonte judiciaire, le 20 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« C’est l’occasion de dire à tout le monde de respirer, de se calmer, de discuter et de ne pas devenir violent, que se soit en paroles ou dans leurs actes… L’État d’Israël a déjà vu des dommages causés à des personnalités publiques », a déclaré Shabtaï à la Douzième chaîne, faisant référence à l’assassinat en 1995 du Premier ministre de l’époque, Yitzhak Rabin.

Samedi, un communiqué de la police a annoncé qu’un groupe de travail nouvellement créé allait « surveiller et enquêter sur les menaces et les incitations à la violence sur les réseaux sociaux et sur toute autre plate-forme médiatique. La police israélienne n’autorisera pas les discours haineux qui incitent à la violence et au préjudice envers des personnalités publiques ou toute autre personne ».

Les deux responsables de la sécurité tirent la sonnette d’alarme étant donné l’aggravation des divisions politiques sur les plans du gouvernement visant à remanier le système judiciaire, en affirmant un contrôle politique sur les nominations judiciaires et en réduisant massivement les pouvoirs de contrôle de la Haute Cour de justice.

Dans une récente allocution télévisée, Herzog avait exhorté les parties opposées à dialoguer sur les réformes potentielles, tout en avertissant que le pays était au bord d’un « effondrement sociétal » en raison des tensions. Pour ce faire, Herzog a demandé à la coalition d’interrompre sa poussée législative, ce qu’elle a refusé de faire, amenant l’opposition à refuser de tenir des négociations alors que les projets de loi avancent.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.