Rougeole : les compagnies aériennes sommées de faire vacciner leurs employés
Rechercher

Rougeole : les compagnies aériennes sommées de faire vacciner leurs employés

Plus de 250 employés d'El Al ont été vaccinés dans un centre spécial établi à l'aéroport Ben Gurion ; une hôtesse est dans le coma après avoir été contaminée lors d' un vol

Photo d'illustration : Des membres de l'équipage d'un Boeing  737-900ER d'El Al à l'aéroport international Ben-Gurion, le 23 octobre 2013 (Crédit : Yossi Zeliger/FLASH90)
Photo d'illustration : Des membres de l'équipage d'un Boeing 737-900ER d'El Al à l'aéroport international Ben-Gurion, le 23 octobre 2013 (Crédit : Yossi Zeliger/FLASH90)

Ces derniers jours, la compagnie aérienne israélienne El Al a fait vacciner plus de 250 membres de ses personnels de bord contre la rougeole, après l’ordre donné par le ministère de la Santé à toutes les compagnies locales de le faire en raison de l’épidémie continue de cette maladie hautement contagieuse.

La décision du ministère de la Santé a été prise alors que deux malades auraient été contaminés en vol – une hôtesse de l’air et un petit garçon de dix ans. Ils auraient subi des dégâts irréversibles au cerveau suite à l’infection.

« En raison de la propagation continue de la rougeole et de l’exposition à la maladie des équipages de bord, nous recommandons à tous vos employés de se faire vacciner », a écrit le ministère de la Santé dans sa directive.

« Assurez-vous que vos personnels reçoivent les deux inoculations et veillez particulièrement à ce que ce soit le cas chez vos personnels de bord qui se trouvent en contact avec les passagers », a-t-il ajouté.

El Al, qui a démarré une opération de vaccination en direction de ses employés après que l’une de ses salariées, une hôtesse, a été hospitalisée après avoir contracté la maladie, a établi une cellule spéciale à l’aéroport Ben Gurion. 250 membres d’équipage ont d’ores et déjà été vaccinés, a rapporté la Douzième chaîne.

L’état de santé de l’employée d’El Al, hospitalisée au début du mois, atteinte de la rougeole, s’est détérioré, ont fait savoir jeudi les médias israéliens. Elle se trouve actuellement dans le coma et a été placée dans une unité de soins intensifs isolée. Elle présenterait des lésions cérébrales.

Photo d’illustration : un nouveau-né souffrant de rougeole. (Crédit : iStock by Getty Images/andriano_cz)

Un jeune garçon a également été pris en charge au centre médical Schneider de Petah Tikva avec des lésions cérébrales présumées. Il se trouverait sous respiration artificielle.

L’hôtesse de l’air d’El Al, âgée de 43 ans, a été admise à l’hôpital il y a deux semaines après avoir contracté la maladie sur un vol au départ de New York. Elle souffre de méningo-encéphalite – une complication du virus de la rougeole similaire à une combinaison de la méningite et de l’encéphalite qui sont des infections ou des inflammations de la muqueuse du cerveau et du cerveau lui-même.

La femme travaillait sur le vol 002 d’El Al reliant l’aéroport John F. Kennedy à Tel Aviv, le 26 mars. Le ministère de la Santé avait alors recommandé à tous les voyageurs ayant embarqué dans l’avion de se tourner sans attendre vers les professionnels de la santé s’ils présentaient des symptômes de la rougeole.

Des tests sanguins avaient révélé que l’hôtesse n’avait reçu qu’une seule piqûre de vaccin contre la maladie au lieu de deux, ce qui était recommandé pour sa tranche d’âge.

Une affiche informe la population de la communauté juive ultra-orthodoxe de Williamsburg, le 10 avril 2019 à New York. (Spencer Platt/Getty Images/AFP)

« Son état et les répercussions de la maladie chez elle sont très graves », a commenté le docteur Avi Lin, directeur-adjoint à l’hôpital Meir, au site d’information Ynet. « Nous continuons à évaluer son état chaque jour et nous espérons que les choses se passeront bien. »

La semaine dernière, un document interne du ministère de la Santé a révélé que deux millions d’Israéliens étaient seulement partiellement vaccinés contre la rougeole ou qu’ils ne l’étaient pas du tout, selon la Treizième chaîne. Ce chiffre comprend probablement les personnes nées entre 1957 et 1977 pour qui la vaccination contre la maladie consistait en deux piqûres séparées, que le ministère n’a pas rendues obligatoires.

La rougeole a refait son apparition en Israël en particulier à cause des parents qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants. 45 000 enfants, majoritairement issus de familles ultra-orthodoxes, ne sont pas vaccinés du tout, a fait savoir la Douzième chaîne jeudi. Ces enfants sont âgés de 1 à 6 ans. Le ministère de la Santé a prévu de mener une campagne en direction de ces familles, a noté le reportage.

Mercredi, le ministère de la Santé a fait savoir qu’il maintiendrait ouverts les centres pédiatriques durant toute la fête de Pessah, alors que les enfants sont en vacances, pour tenter d’améliorer le taux de vaccination.

Cette photo prise le 5 avril 2019 montre une infirmière qui prépare un vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole au département de santé du comté de Rockland, à New York. (Johannes Eisele/AFP)

« Si tout le monde avait été vacciné comme il le fallait, nous ne nous trouverions pas dans cette situation », a déclaré le professeur Sigal Sedetzki, chef des services de santé publics au ministère de la Santé, devant les caméras de la Douzième chaîne.

Sedetzki a indiqué que les ultra-orthodoxes en particulier étaient touchés par la maladie. Il a appelé vivement les parents à emmener leurs enfants dans des centres de tout le pays, ouverts pendant Pessah, afin de se mettre à jour au niveau de la vaccination.

Le ministère de la Santé encourage aussi les Israéliens à s’assurer qu’ils ont été correctement immunisés avant de se rendre à l’étranger.

Israël a connu une épidémie de rougeole l’année dernière, avec 3 600 cas enregistrés entre le mois de mars 2018 et le mois de février 2019, selon le ministère.

Les infections ont touché majoritairement la communauté ultra-orthodoxe du pays.

Au mois de novembre, un bébé de 18 mois est mort des suites de la maladie, marquant le tout premier décès dû à la rougeole en Israël depuis 15 ans. Un mois plus tard, une octogénaire est décédée.

A New York également, les responsables luttent pour contenir un nombre croissant de cas de rougeole dans les quartiers juifs ultra-orthodoxes, se battant contre des plaintes déposées devant les tribunaux par des détracteurs de la vaccination obligatoire. Les responsables de la santé ont confirmé qu’il y a eu 329 cas de rougeole à New York et 184 cas dans le comté de Rockland depuis le mois d’octobre.

La rougeole serait arrivée à Rockland et à Brooklyn par des membres de la communauté juive ultra-orthodoxe non vaccinés qui revenaient d’un séjour en Israël. Les responsables orthodoxes ont déclaré qu’une petite faction d’opposants à la vaccination avait permis à la maladie de se propager.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...