Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Royaume-Uni : Le Labour désinvestit un candidat après des commentaires sur Israël

Le chef du Labour, Keir Starmer, cherche à tourner la page des accusations contre Jeremy Corbyn, son prédécesseur, accusé d'avoir laissé prospérer l'antisémitisme dans le parti

Azhar Ali, ancien candidat du Parti travailliste britannique. (Crédit : Capture d'écran/X ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Azhar Ali, ancien candidat du Parti travailliste britannique. (Crédit : Capture d'écran/X ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le chef du Parti travailliste britannique Keir Starmer a assuré mardi que le Labour avait « changé », après avoir retiré son investiture à un candidat à une élection partielle qui avait accusé Israël d’avoir volontairement laissé le Hamas mener son attaque meurtrière du 7 octobre.

L’affaire est embarrassante pour le chef du Labour Keir Starmer : donné favori par les sondages, pour devenir cette année Premier ministre britannique, il cherche à tourner la page des accusations visant Jeremy Corbyn, son prédécesseur à la tête de l’opposition, incriminé pour avoir laissé prospérer l’antisémitisme dans ses rangs.

Azhar Ali était le candidat du Labour pour l’élection partielle du 29 février à Rochdale, dans le nord-ouest de l’Angleterre, qui vise à remplacer le député Tony Lloyd décédé le mois dernier.

Mais cet élu a soutenu lors d’une réunion locale cet automne, qu’Israël avait délibérément permis au Hamas de l’attaquer sur son sol le 7 octobre, afin de justifier ensuite une invasion de la bande de Gaza.

« De nouvelles informations sont apparues hier (lundi) nécessitant des mesures décisives, alors j’ai pris des mesures décisives », a déclaré Keir Starmer mardi aux télévisions britanniques.

Il a évoqué une « décision difficile », « nécessaire », « mais quand je dis que le Labour a changé sous ma direction, je suis sérieux », a-t-il insisté.

Le chef du Parti travailliste britannique, Keir Starmer, à la Chambre des communes, à Londres, le 15 novembre 2023. (Crédit : Maria Unger/AFP/Parlement britannique)

Après avoir soutenu dans un premier temps M. Ali, qui a par la suite présenté ses excuses, le Parti travailliste l’a lâché lundi soir après que de nouveaux éléments ont émergé.

Le Daily Mail a publié l’enregistrement de cette réunion, pendant laquelle le candidat accuse également « les médias – et certaines personnes issues des quartiers juifs travaillant dans les médias » d’avoir agi en faveur de la suspension d’Andy McDonald, un ancien député pro-palestinien du Labour.

« Il s’agit de circonstances très inhabituelles, mais il est vital que tout candidat présenté par le Parti travailliste représente pleinement ses objectifs et ses valeurs », a souligné un porte-parole du Parti travailliste lundi.

Les candidatures étant closes, il n’y aura pas de représentant travailliste pour l’élection de Rochdale. S’il est élu, Azhar Ali siègera en tant qu’indépendant.

Principal parti d’opposition britannique, le Labour est donné grand favori pour remporter les élections législatives prévues cette année face aux conservateurs au pouvoir depuis 14 ans.

Son chef Keir Starmer s’est donné pour mission d’éradiquer l’antisémitisme au sein du parti, après une série d’incidents sous la direction de l’ancien leader du Labour, Jeremy Corbyn.

« Le Labour n’a pas changé, c’est une escroquerie », a réagi le Premier ministre conservateur Rishi Sunak.

La fermeté de Keir Starmer lui a aussi valu une nouvelle fois des critiques de l’aile gauche de son parti, qui lui reproche une position trop pro-israélienne ces derniers mois et son refus d’appeler à un cessez-le-feu à Gaza. Certains sondages suggèrent également un recul des opinions favorables envers son parti, dans l’importante communauté musulmane britannique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.