Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Russie : 3 ans et demi de prison pour avoir moqué en ligne un symbole patriotique

Iouri Malev, qui est incarcéré depuis décembre 2023, a été condamné pour "réhabilitation du nazisme", selon la chaîne Telegram des tribunaux de la ville de Saint-Pétersbourg

La prison Kresty de Saint-Pétersbourg, en Russie. (Crédit : Wikimedia Public Domain)
La prison Kresty de Saint-Pétersbourg, en Russie. (Crédit : Wikimedia Public Domain)

Un ressortissant russo-américain a été condamné mercredi en Russie à trois ans et demi de prison pour des publications sur un réseau social russe moquant un ruban symbolisant la victoire soviétique sur les nazis, élément central de l’idéologie patriotique russe.

Iouri Malev, qui est incarcéré depuis décembre 2023, a été condamné pour « réhabilitation du nazisme », selon la chaîne Telegram des tribunaux de la ville de Saint-Pétersbourg. Selon la Cour, il a reconnu les faits.

Il a été condamné pour deux publications en juin 2022 puis en mai 2023 sur le réseau social russe Odnoklasniki.

L’une, agrémentée de « grossièretés », montrait le ruban de Saint-Georges, symbole porté par les Russes pour commémorer la Seconde Guerre mondiale, et le visage d’un individu « d’une orientation sexuelle non traditionnelle », le terme utilisé en Russie s’agissant des personnes LGBTQ.

La seconde montrait un cadavre barré des mots « voilà comment il faut porter le ruban de Saint-Georges ».

Le tribunal a présenté Malev comme étant un garde de sécurité travaillant à New York.

Le président russe Vladimir Poutine a placé au cœur de son discours patriotique la victoire soviétique face aux nazis, accusant l’Occident de vouloir réécrire l’Histoire en minimisant, selon lui, l’importance du rôle de l’URSS dans la défaite allemande.

Depuis l’offensive russe contre l’Ukraine lancée en février 2022, la Russie a engagé une campagne de répression tous azimuts contre ses critiques, et de nombreux anonymes et personnalités ont écopé de peines de prison.

Le journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté pour espionnage, se tient à l’intérieur de la cage des accusés avant l’audience d’examen d’un appel sur sa détention préventive prolongée au tribunal de la ville de Moscou, le 19 septembre 2023. (Crédit : NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Plusieurs ressortissants américains et russo-américains sont actuellement incarcérés en Russie, notamment le journaliste juif Evan Gershkovich, accusé, faussement selon son pays, ses amis et son employeur, d’espionnage.

Des négociations sont en cours en vue d’un éventuel échange de prisonniers entre Russes et Américains.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.