Sanders fustige la « déformation » de sa remarque sur les 10 000 morts de Gaza
Rechercher

Sanders fustige la « déformation » de sa remarque sur les 10 000 morts de Gaza

Toute tentative visant à affirmer qu’il a fait une déclaration de fait est une "déformation", selon son porte-parole

Bernie Sanders, à Concord, New Hampshire, le 9 février 2016. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images via JTA)
Bernie Sanders, à Concord, New Hampshire, le 9 février 2016. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images via JTA)

Le candidat à l’investiture démocrate Bernier Sanders a publié une déclaration précisant que son affirmation que 10 000 civils palestiniens étaient morts était inexacte et que le journaliste l’a corrigé au cours de l’entretien.

Toute tentative visant à affirmer qu’il a fait une déclaration de fait est une « déformation », explique-t-on dans sa campagne.

« Comme beaucoup de gens le savent, le sénateur Sanders, dans sa jeunesse, a passé plusieurs mois en Israël, et en fait, a de la famille là-bas. Il n’y a pas de candidat à la présidence qui sera un soutien plus fort du droit d’Israël à exister en liberté, en paix et en sécurité », a indiqué Michael Briggs, le porte-parole de Sanders, dans une déclaration de campagne.

« Le chemin vers la paix au Moyen Orient n’est pas facile, a ajouté Briggs. Puisque la campagne avance, déformer la vérité n’est pas utile. Nous espérons qu’il puisse y avoir une discussion honnête sur cette question importante ».

Dans un entretien avec le New York Daily News, Sanders a suggéré qu’Israël avait tué « plus de 10 000 » civils palestiniens innocents à Gaza lors de la guerre de l’été 2014, et a déclaré que le nombre important de victimes était le résultat d’une offensive « aveugle » de l’armée israélienne.

« Quelqu’un peut-il m’aider parce que je ne me rappelle pas des chiffres, mais mon souvenir est que plus de 10 000 innocents ont été tués à Gaza. Cela semble juste ? », a-t-il d’abord déclaré.

Les autorités de santé du Hamas à Gaza ont fixé le nombre des victimes à un septième du chiffre cité par Sanders ; Israël place le chiffre encore plus bas.

« L’idée que le sénateur Sanders a déclaré de manière définitive que 10 000 Palestiniens ont été tués n’est simplement pas exacte et constitue une déformation de cette discussion, affirme Briggs. Construire la paix entre Israël et les Palestiniens ne sera pas facile. Cela aiderait si les positions des candidats sur cette question n’étaient pas déformées ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...