Rechercher

Sanders va soutenir à la fois le financement du Dôme de Fer et les aides à Gaza

Le sénateur progressiste a déclaré à Chuck Schumer que réapprovisionner le système serait irresponsable sans prendre en compte "les destructions" dans l'enclave côtière

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le sénateur Bernie Sanders, indépendant du Vermont, parle aux journalistes au Capitole, à Washington, le 7 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Alex Brandon)
Le sénateur Bernie Sanders, indépendant du Vermont, parle aux journalistes au Capitole, à Washington, le 7 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Alex Brandon)

Le sénateur démocrate américain Bernie Sanders apportera son soutien à l’enveloppe d’un milliard de dollars qui servira à réapprovisionner le système de défense antimissile du Dôme de Fer, après avoir reçu l’assurance du leader de la majorité, Chuck Schumer, que le Congrès financera également une aide humanitaire supplémentaire pour la bande de Gaza, a confirmé le bureau du démocrate progressiste, jeudi, au Times of Israel.

Le soutien apporté par Sanders supprime un obstacle qui aurait été susceptible de ralentir l’adoption de la législation sur le financement du Dôme de Fer. Il montre également que l’opposition du groupe progressiste à la législation n’est pas arrivée jusqu’au Sénat, où même les représentants les plus pro-palestiniens ont évité de s’opposer à l’aide à la défense d’Israël, comme cela a été le cas à la chambre.

Pour le moment, c’est donc un membre du Parti républicain qui bloque l’adoption de cette législation pour le Dôme de Fer : le sénateur Rand Paul s’est dressé contre toutes les initiatives prises par les Démocrates pour accélérer le processus d’approbation du financement, qui doit ensuite passer sur le bureau de Joe Biden.

Le projet de législation devrait être adopté à une majorité écrasante mais il est difficile de dire quand il sera présenté au vote – le calendrier du Sénat étant limité, ces prochaines semaines, alors que les sénateurs cherchent à relever le plafond de la dette.

L’accord conclu entre Sanders et Schumer, qui a été annoncé par Jewish Currents, a été conclu après l’envoi, par le sénateur progressiste, d’un courrier au leader de la majorité, le mois dernier. Il y écrivait que « pour nous, envoyer un milliard de dollars supplémentaires à Israël en ignorant les souffrances de Gaza est inconcevable et irresponsable ».

Sanders établissait clairement dans cette lettre obtenue par le Times of Israel qu’il soutenait le système de défense antimissile israélien, qui permettrait de sauver des vies civiles. Il notait toutefois que le milliard de dollars venait s’ajouter aux 3,8 milliards de dollars qu’Israël reçoit déjà des États-Unis dans le cadre de l’enveloppe d’aide sécuritaire qui a été octroyée par l’administration Obama. L’État juif avait réclamé cette somme supplémentaire au lendemain du conflit qui, au mois de mai, avait opposé le pays aux groupes terroristes de la bande. Au cours de cette guerre longue de onze jours, le système avait été utilisé pour contrer les environ 4 500 roquettes qui ont été lancées par les groupes terroristes palestiniens sur les villes israéliennes.

Sanders recommandait vivement à Schumer de présenter un montant similaire, soit un milliard de dollars, pour venir en aide à Gaza, soulignant que plus de 1 000 habitations avaient été détruites lors du dernier conflit. Des dizaines d’écoles et 17 hôpitaux et dispensaires ont aussi été gravement endommagés.

Le leader de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, représentant démocrate de New York, parle aux journalistes après une rencontre politique des Démocrates au Capitole de Washington, le 5 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite)

« Des systèmes d’eaux usées et des canalisations ont été détruits, envoyant les eaux usées dans les rues de Gaza et entraînant l’arrêt de l’approvisionnement en eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées pour une grande partie de la population. 72 000 personnes ont été déplacées », avait écrit Sanders. « Et ces destructions surviennent en plus des crises humanitaire et économique de longue date qui accablent Gaza, où 70 % des jeunes sont au chômage et n’ont que peu d’espoir concernant leur avenir. »

Il est difficile de dire pour le moment si le bureau de Schumer proposera la somme d’un milliard pour Gaza. Le bureau de Schumer n’a pas répondu à nos demandes répétées de commentaires.

Le leader de la majorité a expliqué à Jewish Currents dans un communiqué qu’il était « impatient de travailler avec le sénateur Sanders, d’autres collègues et l’administration toute entière pour obtenir une assistance humanitaire nécessaire, correspondant aux exigences réglementaires existantes, en direction des Palestiniens ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...